QU’ATTENDENT SARANDJI ET LES MEMBRES DU GOUVERNEMENT...

Jeudi 29 Décembre 2016 : 08H56

QU’ATTENDENT SARANDJI ET LES MEMBRES DU GOUVERNEMENT POUR FAIRE LE BILAN D’ACTIVITES DE 08 MOIS DE L’ANNEE 2016 ?

 

 

L’un des principes fondamentaux de la démocratie, fait obligation formelle aux gouvernants de rendre compte de la gestion de leurs affaires publiques aux gouvernés. Et c’est un principe universel, applicable dans les pays véritablement enracinés dans la démocratie. C’est pour asseoir la confiance entre les gouvernants et les gouvernés, en matière de « Bonne Gouvernance ».

A cet effet, n’oublions pas que la démocratie étant définie de la manière suivante : « C’est le pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple ». Et c’est la définition la plus répandue dans le monde. Donc, par déduction, les gouvernants tirent leur légitimité du peuple, à travers des élections générales, libres, transparentes et crédibles. En un mot, c’est le « peuple qui incarne la souveraineté nationale ». Par conséquent, les gouvernants sont astreints de rendre compte de la gestion de leurs affaires publiques aux gouvernés. C’est une obligation pour les gouvernants et un droit pour les gouvernés.

Malheureusement, à huit (8) mois de la mise en place effective du gouvernement postélectoral, il est triste de constater que, même le Premier ministre Simplice Mathieu Sarandji, ainsi que bon nombre de ses membres du gouvernement, ne communiquent pas assez ou presque pas sur leur gestion des affaires publiques. Or, le peuple a besoin et est dans le droit de connaître ce qu’ avait fait concrètement, en huit (8) mois, le gouvernement de Sarandji. Et bien avant qu’on arrive à cette année 2017, dans trois (3) jours. Sinon, le Premier ministre Sarandji doit démissionner !

Le Petit YEKOA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×