MAHAMAT ALKHATIM ET SES ELEMENTS ONT ENCORE FRAPPE :

Mardi 03/01/2017 : 10H51

MAHAMAT ALKHATIM ET SES ELEMENTS ONT ENCORE FRAPPE : DEUX (02) MORTS ET UNE DIZAINE DE BLESSES, C’EST GRAVE

Alkhatim 3

A l’allure où vont les choses, Mahamat Alkhatim et ses éléments risquent d’effacer la région de la Nana-Gribizi de la carte de la RCA. Il ne se passe pas un seul jour sans qu’on entende parler des actes barbares indignes, inhumains commis par ces hors la loi, ces va-t-en-guerre à l’endroit de la population civile de Kaga-Bangoro. La Nana-Gribizi constitue dorénavant une République des démons de l’enfer, des hommes sans âme, ni conscience, qui n’ont en tête que la pensée de tuer, piller, violer et incendier.

A titre de rappel, à la mi-septembre 2016, les éléments de Mahamat Alkhatim ont mis la région de Kaga-Bandoro à feu et à sang. Le bilan était lourd car plusieurs personnes ont perdu la vie. A cela s’ajoutaient le pillage des ONG nationales et internationales, les incendies des maisons des particuliers et les biens de l’Etat. Ces violences ont fait que la Nana-Gribizi s’est vidée de la majorité de sa population qui s’est réfugiée dans d’autres localités pour se mettre à l’abri des exactions commises par les éléments de Mahamat Alkhatim. Suite aux nombreuses mises en garde lancées par la Minusca et les autorités centrafricaines, Alkhatim et ses hommes se sont rétractés dans leur coquille et font semblant de renoncer à la violence. Mais les réalités sur le terrain démontrent un autre son de cloche.

Selon les informations qui nous sont parvenues, la Minusca a interdit de voir toute personne circuler avec une arme en main. Par rapport à cette interdiction, les éléments d’Alkhatim font usage des armes blanches en tuant, braquant la population civile. Les hommes de Mahamat Alkhatim ne baissent les bras dans leurs actes criminels. Dans nos précédentes parutions, nous avons signalé que Mahamat Alkhatim et ses hommes voulaient piéger le site des déplacés de Kaga-Bandoro par un cas de braquage soldé par la mort d’un des malfrats faisant parti du mouvement MPC. Heureusement, les contingents rwandais et burundais de la Minusca ont intervenu à temps pour stopper la rage de tuer qu’ils ont fini par reculer.

Il ne fait aucun doute. Car, selon le témoignage de certains habitants de la ville de Kaga-Bandoro, les auteurs de ces actes qui étaient venus sur une moto avec des armes en main étaient des éléments de MPC de Mahamat Alkhatim. Profitant du moment où la population manifestait sa joie, ils ont ouvert le feu parmi la foule occasionnant ainsi deux (2) morts et une dizaine de personnes blessées. En écoutant parler le porte-parole des ex-Séléka de MPC, « Nous avons prévenu la Minisca de prendre des précautions afin que tels évènements n’aient pas lieu. C’est la Minusca qui est responsable de ces évènements… ». Ces propos prouvent à suffisance que c’est un coup bien préparé par les hommes de Alkhatim. Pourquoi prévenir la Minusca de prendre des précautions quand on n’a pas l’intention de faire le mal ? C’est la seule problématique qui se pose avec tant d’acuité. Mais, vu ce qui s’est passé, il y a certainement anguille sous roche. Et les hommes d’Alkhatim en sont les principaux auteurs, car c’est une bande de criminels.

C’est pour la troisième fois que la population de la Nana-Gribizi vient de subir la plus grave violation des droits de l’homme commis par les hommes de MPC. Le gouvernement et la Minusca doivent monter en puissance pour au moins arrêter la souffrance de la population civile abandonnée à son triste sort. Où en sommes-nous avec les enquêtes ouvertes suite aux douloureux évènements survenus la fois passée à Kaga-Bandoro ? Pourtant, la Minusca à tous les moyens nécessaires pour traquer et arrêter tous les bourreaux du peuple centrafricain. Est-ce de cette manière qu’il faut réellement protéger la population civile ? Bria, Bakala, Ngakobo, Koui… quel genre de population la Minusca protège-t-elle ? On ne s’amuse pas avec un rebelle. Un rebelle est un rebelle et doit être traité comme tel. Pendant que les autres ont fêté l’année 2017 dans la paix, la cohésion sociale et le vivre ensemble, la population de Kaga-Bandoro était endeuillée par les éléments de Mahamat Alkhatim. C’est la triste réalité pour cette nouvelle année 2016 qui s’achève. Bonne guérison à tous ceux qui ont été blessés par balles par les malfrats de tous bords.

 

Bénistant MBALLA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire