LES MARABOUTS ET LES VOYANTS : ...

Vend. 27.07.2018 : 11H47

LES MARABOUTS ET LES VOYANTS : SOURCES  DE QUERELLES DANS LES FAMILLES ET LA SOCIETE ?

Marabou et voyantMarabou et voyant 2Jules, un jeune homme âgé de 33 ans, souffre depuis deux mois. Il est allé à maintes reprises faire des examens à l’hôpital. Mais les résultats sont toujours négatifs. Malgré cela, il continue de souffrir de jour en jour.

Sur instruction de sa femme, Jules s’est rendu au village Bagandou afin de consulter un marabout. Après avoir procédé à ses rites traditionnels, le marabout lui a expliqué que l’origine de sa maladie se trouve dans sa famille. Mais cela n’a pas du tout convaincu le jeune homme qui, de retour à Bangui, s’est rendu une fois de plus au Pk26 route de Boali, afin de consulter un voyant, réputé pour ses pratiques traditionnelles. La réponse donnée à Jules par le voyant était la même que celle du marabout, « une femme dans votre famille est à l’origine de ta maladie. Si tu ne fais pas attention, elle finira par te tuer ».

Jules, très furieux cette fois-ci de la réponse donnée par  ce voyant, a décidé de couper toutes les relations avec sa famille. Pour commencer, il a changé les numéros de son téléphone. Sa maman, après avoir essayé en vain de le joindre sur ces deux numéros pour connaitre l’évolution de sa santé, a décidé de venir lui rendre visite à la maison. Dès que Jules est sorti de la maison et a vu sa maman, il a commencé à l’insulter de la sorte,  « qu’est-ce que tu es venue chercher chez moi, sorcière ? Je suis maintenant parfaitement au courant de ce que vous voulez me faire. Mais je vous prouverai le contraire. Disparais vite de ma face avant que je ne me fâche davantage ».

Etonnée de voir son enfant pour la première fois tenir ce genre de langage vis-à-vis d’elle, la pauvre maman a pris ses jambes au cou, pour aller tenir informer les frères et sœurs de Jules. La véritable guerre est ouverte dans la famille. Pour les frères de Jules, il faut trouver un moyen pour l’éliminer, parce qu’il représente un grand danger pour toute la famille. Ses sœurs estiment par contre qu’il soit traduit devant la justice pour qu’il puisse démontrer les preuves de la sorcellerie de leur mère.

Deux situations différentes ont vu le jour, après la concertation de la famille. Laquelle des décisions prises entre les frères et sœurs de Jules doit être exécutée ? La famille a fini par porter l’affaire devant le chef du quartier. Jules, ses frères et sœurs, ses oncles paternels et maternels, ainsi que ses cousins ont été convoqués  chez le chef du quartier. Chaque partie a donné des explications  sur l’origine du litige qui les a opposés. « Est-ce que tu peux faire venir le marabout et le voyant chez moi », a demandé le chef du quartier à Jules. « Non,  je ne veux pas. Le mal est déjà fait », répliqua-t-il.

La réponse donnée par Jules au chef du quartier a tonné comme un éclair dans un ciel nuageux. L’un des frères de Jules qui est  boucher, a fait sortir automatiquement un couteau commando et a voulu le poignarder. Heureusement, certaines personnes sont intervenues pour décrisper la tension. Une grande foule s’est réunie chez le chef du quartier pour s’enquérir de la situation. Mais les propos se sont divergés d’un individu à un autre. Pour les uns, « Jules a raison d’agir de la sorte, parce que le marabout et le voyant lui ont révélé son triste sort. La preuve est que les médecins n’ont  décelé aucune maladie, après de nombreux  examens médicaux ». D’autres ont affirmé par contre que « rien ne justifie les propos du marabout et du voyant. Ce sont des pires allégations mensongères. Il faut qu’ils soient traduits devant la justice pour démontrer les preuves ».

Jusqu’à ce jour, la tension demeure vive, non seulement au sein de la famille de Jules, mais également dans le quartier où réside sa maman, considérée par certaines personnes comme sorcière. D’où nous posons la question de savoir si les marabouts et les voyants sont des sources de querelles dans les familles et la société. Car, il est  prouvé et avéré qu’après avoir consulté  les marabouts et les voyants, les querelles naissent souvent dans les familles et la société.

La plupart du temps, les personnes  de 3ème âge en République Centrafricaine sont accusées de pratiquer  le charlatanisme et la sorcellerie. Elles subissent des traitements cruels, inhumains à travers la justice populaire répandue beaucoup plus dans les villes de nos provinces.

 

Bénistant MBALLA

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire