LES FACA SERONT OPERATIONNELLES DES DEBUT 2018

Mardi 19.12.2017 : 10H03

LES FACA SERONT OPERATIONNELLES DES DEBUT 2018 : LA RUSSIE LES DOTERA EN ARMES ET MUNITIONS ALORS QUE LA FRANCE…

Arme ruisse 7Le processus de réhabilitation et de redéploiement dans l’arrière-pays des Forces Armées Centrafricaines (FACA) va bon train. Ce que le peuple centrafricain réclamait et réclame toujours depuis plus de quatre (4) ans, se concrétisera dans un avenir proche. C’est une question de jour. Les éléments des deux (2) bataillons (BIT 3 et BIT 1) formés par la Mission européenne de Training (EUTM) seront bientôt équipés et redéployés dans nos villes de province.

En effet, grâce à la diplomatie menée par le président de la République, chef de l’Etat, Professeur Faustin Archange Touadéra auprès des responsables russes dont le président Vladmir Poutine, la Russie veut fournir des armes à la République centrafricaine. Un pas vient d’être franchi par les autorités du pays. Touadéra a coupé l’herbe sous les pieds de ses détracteurs qui l’accusaient de ne rien faire pour équiper  les FACA. Si la Russie a décidé d’octroyer des armes et munitions à la RCA, n’est-ce pas le fruit des efforts qui ont été menés par les dirigeants du pays ?

Pour votre gouverne et d’après l’Agence France Presse (AFP), « une première livraison pourrait intervenir dès lundi 18 décembre 2017, avec deux autres prévus les 1er février et 1er avril, selon Moscou. Deux bataillons totalisant 1.300 hommes seraient équipés avec notamment 900 pistolets Makarov, 5.200 fusils d’assaut AKM, 140 armes de précision, 840 fusils mitrailleurs kalachnikov, 270 lance-roquettes RPG, et 20 armes anti-aériennes. Les livraisons comprendraient aussi des munitions.

La Russie a aussi proposé d’entraîner l’armée centrafricaine à l’utilisation de ces armes, un projet qui doit encore recevoir un feu vert de l’ONU ».

L’attention particulière de la Russie à l’égard de la RCA est saluée par tous les Centrafricains qui veulent voir les éléments des FACA à l’œuvre. Car vous êtes sans ignorer qu’en l’absence des FACA dans l’arrière-pays, les groupes armés agissent comme bon leur semble. Les populations civiles sont tuées, massacrées à longueur de journée et leurs maisons incendiées. Ils ne rencontrent aucune résistance. Chaque jour, ce même spectacle désolant se reproduit. Nos compatriotes en provinces errent d’un lieu à un autre à la recherche d’un abri. Ils ne peuvent vaquer à leurs occupations quotidiennes. De jour comme de nuit, les détonations d’armes de tout calibre se font entendre.

Nous osons espérer qu’avec ce geste louable pour ne pas dire cette dotation des FACA par la Russie, la paix et la sécurité reviendront en RCA. Et ce n’est pas un mythe puisque Touadéra lui-même a dit, « pour vous mon peuple, je me battrai pour la paix en RCA ». Les résultats de cette bataille commencent à tomber. L’adage qui dit, « petit à petit, l’oiseau fait son nid, deviendra réalité en RCA. Tous les indicateurs sont aujourd’hui sur la bonne voie. BIT 3 et BIT 1 seront opérationnels.

Mais ce qui nous paraît bizarre, c’est l’attitude de la France. Toujours d’après l’AFP, « la France a récemment rompu une première procédure de silence pour demander des précisions à la Russie. Pour Paris, s’il est bien prévu que l’embargo sur l’acquisition d’armes, instauré en 2013, puisse faire l’objet d’exemptions, il faut que ce processus soit étroitement encadré et contrôlé ». Mais qui doit encadrer et contrôler ce processus ? N’est-ce pas l’ONU ? Nous ne comprenons pas les agissements de la France à l’égard de la RCA. Veut-elle que l’armée centrafricaine ne soit pas opérationnelle ? Les massacres, les tueries, les incendies des villages entiers par les groupes armés profitent-ils à la France, l’ancienne puissance colonisatrice de la RCA ? En tant que pays colonisateur, la France peut-elle se comporter ainsi ? Autant de questions qui dépassent notre entendement.

Mais pas plus tard, le jeudi 14 décembre 2017, sur les ondes de la Radio France internationale (RFI), grande fut notre surprise d’apprendre que la France de Macron veut aussi vendre des armes à la RCA pour équiper les gendarmes, policiers et militaires. Et les Centrafricains se posent la question de savoir où était la France pour équiper les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ? Si réellement la France veut vendre des armes à la RCA après l’engagement pris par la Russie, il ne fait aucun doute que c’est la France qui roule la RCA et son peuple dans la boue.

Pour parvenir à la livraison de ces armes en RCA, la Russie est passée par le Conseil de Sécurité de l’ONU qui a donné son feu vert. La France aurait dû utiliser ce canal pour vendre ses armes en RCA, ce qui n’a pas été fait depuis longtemps. Quelle mouche a piqué la France pour prendre une telle décision ? Dieu seul le sait. Mais nous savons pertinemment que, quelque soit la durée de la crise centrafricaine, elle prendra fin. Il y a des pays amis qui veulent aider la RCA à sortir du bourbier. Beaucoup veulent entraîner et équiper les FACA mais c’est l’embargo du Conseil de Sécurité de l’ONU qui empêche ces pays de voler au secours de notre pays. Cet embargo sera levé tôt ou tard. Les FACA qui moisissent dans les quartiers ou qui vadrouillent dans les rues de Bangui reprendront leur mission habituelle, la défense de l’intégrité territoriale grâce aux armes fournies par la Russie ou probablement par la France.

C’est pourquoi nous exhortons les groupes armés à déposer les armes pour faire la paix. Persévérer dans la violence inouïe serait catastrophique pour eux. D’ailleurs toutes leurs revendications ont été prises en compte par le gouvernement. Certains ont été nommés ministres, d’autres à la Présidence, et que savons-nous encore. Ils doivent prendre leurs responsabilités.

Nous souhaitons bon vent à la Coopération agissante entre la  Russie et la RCA et nous espérons que les FACA en feront bon usage car les militaires centrafricains ont la lourde mission de protéger leurs concitoyens et de défendre l’intégrité du territoire contre les envahisseurs.      

Denis LOUGOUSSOU-NGOUVENDA

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire