LES AVANTAGES DE LA SOCIETE CIVILE DIGNE DE CE NOM DANS

Jeudi 02.03.2017 : 10H10

LES AVANTAGES DE LA SOCIETE CIVILE DIGNE DE CE NOM DANS UN ETAT DEMOCRATIQUE

 

La société civile est un pilier important dans la gestion des affaires de la nation. Elle représente les populations face au gouvernement dans la prise des décisions et leur exécution. Elle regroupe l’ensemble des associations volontaires et autonomes qui font le lien entre les personnes et l’Etat. La société civile amène les citoyens à travailler pour le bien commun. Elle permet aux citoyens d’avoir une voix unifiée, indépendante et forte. Elle crée aussi un forum où les citoyens peuvent participer aux débats et influencer les décisions.

A cet effet, la société civile est composée de plusieurs groupes, entre autres, les groupes religieux ; les associations de quartiers ; les organisations non gouvernementales ; les organisations caritatives ; les syndicats ; les associations de femmes et de jeunes ; les associations d’étudiants ; les clubs sportifs ; et les groupes culturels.

Pour être efficace et opérationnelle sur le terrain, la société civile doit se doter de stratégie lui permettant de se renforcer. Elle doit :

informer et éduquer, c’est-à-dire partager l’information et faire adopter un comportement civique par tout le monde ;

organiser et coordonner les activités pour mieux les structurer et les harmoniser ;

unifier et renforcer les relations pour avoir les mêmes objectifs ;

se faire connaître des citoyens par des actions et des activités allant dans le sens de l’intérêt général ;

avoir conscience de son rôle en sachant ce que l’on doit faire dans la société ;

avoir les capacités pour jouer son rôle en ayant les ressources, les aptitudes, la formation requise pour mieux agir dans la société ;

être indépendante en agissant selon ses objectifs et refuser de jouer le jeu d’une personne tout en défendant le droit partout et en toute circonstance.

Mais qu’en est-il des avantages de la société civile, digne de ce nom ?

La société civile peut être bénéfique pour les citoyens et le gouvernement à travers le renforcement de la collaboration qui doit être étroite, transparente, et permanente ; la limitation du pouvoir qui évite les abus du gouvernement ; la promotion de l’unité qui favorise les relations sincères et utiles entre les membres de la collectivité ; l’espace de dialogue qui permet des échanges d’idées et d’opinions ; le rôle d’intermédiaire pour servir de trait d’union entre gouvernants et gouvernés ; les solutions de remplacement pour proposer des solutions durables ; et le capital social qui renferme la confiance, la tolérance et l’unité créées lorsque les citoyens participent au processus démocratique.

Malheureusement en RCA, tel ne semble pas être le cas avec la société civile, très divisée pour des intérêts égocentriques au grand dam de l’intérêt général de la nation. Une société civile facilement manipulable à souhait par les politiques et qui n’existe que de façade sur la scène de la vie nationale, experte en matière de bas coups. Et c’est la triste réalité que vit le peuple centrafricain avec sa société civile.

Le Petit YEKOA

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire