LE PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE REQUIERT 05 ANS...

Vendredi 17.02.2017 : 09H53

LE PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE REQUIERT 05 ANS

D’EMPRISONNEMENT FERME ET UNE AMENDE DE 300.000 FCFA CONTRE L’APOTRE CHARLES KETAFIO

 

Dans son audience solennelle du mercredi 15 février 2017, du Tribunal de Grande Instance (TGI) de Bangui dans l’une des affaires concernant Ministère Public et la plaignante contre l’apôtre Charles Kétafio, le Procureur de la République Léngandé, a requis dans son plaidoyer aux juges du TGI, de le condamner à cinq (5) ans d’emprisonnement ferme et à une amende de trois cent mille francs (300.000F) CFA à titre de dommages et intérêts à la plaignante. Pour votre gouverne, l’apôtre Charles Kétafio est poursuivi pour deux (2) chefs d’accusions à savoir attentat à la pudeur et complicité d’avortement.

Selon le Procureur de la République près le TGI de Bangui, «  l’accusé, l’apôtre Charles Kétafio n’est pas à son premier forfait en matière d’attentat à la pudeur. C’est donc un récidiviste. D’où, j’ai requis la peine maximale prévue par le Code Pénale de la RCA pour ce genre d’infraction contre lui ».

Notons que, présentement l’apôtre Charles Kétafio est en détention préventive à la Maison d’Arrêt Centrale de Ngaragba, et le délibéré dans cette affaire aura lieu le mercredi 22 février 2017 au même lieu. Donc la balle est désormais dans le camp des juges du TGI de Bangui, pour dire le droit, rien que le droit. Attendons ce 22 février pour avoir le cœur net.

Nous saisissons cette opportunité pour interpeller le ministère de l’Administration du Territoire et de la Sécurité Publique de jouer pleinement sa mission, pour réglementer la création des confessions religieuses en RCA. Et surtout de procéder en amont à des enquêtes de moralité de leurs responsables, avant de leur donner les agréments. Car depuis vingt (20) ans, il y a prolifération des confessions religieuses en RCA. Et on ne sait pas qui prêche quoi ou enseigne quoi à ses adeptes, pour ne pas dire ses fidèles. De ce fait, les églises en RCA sont devenues « l’opium du peuple » comme disait un illustre philosophe contemporain Karl Marx. C’est la véritable exploitation de l’homme par l’homme. Et c’est le cas d’espèce de l’apôtre Charles Kétafio, un cas isolé parmi tant d’autres pratiques sataniques dont les adeptes sont victimes de la part de leurs responsables religieux. Que de telles pratiques ne se reproduisent plus en RCA.

 

Le Petit YEKOA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire