LE DDRR ET LA RSS SUR LA DROITE LIGNE : 09 VEHICULES SERONT...

Jeudi 17 Novembre 2016 : 09H13

LE DDRR ET LA RSS SUR LA DROITE LIGNE : 09 VEHICULES SERONT REMIS PAR L’UA A LA COORDINATION

Ddrr ex combattants rebellion 2Après le regain de violence qui a ensanglanté les villes de Bangui, la capitale, de Kouango, Kaga-Bandoro, Ngakobo, Grimari, pour ne citer que celles-ci, les Centrafricains ont cru que le DDRR ne pourra plus se concrétiser. Des voix se sont lancées de partout ailleurs pour condamner la Minusca et le gouvernement centrafricain de ne rien faire pour désarmer les groupes rebelles qui écument les centrafricains du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest. Des marches pacifiques, suivies de la journée Ville Morte, ont été organisées pour demander le départ de la Minusca. Tout ceci, parce que les combattants de différents groupes armés qui opèrent en Centrafrique ne sont pas désarmés et continuent d’endeuiller des familles.

Aujourd’hui le Désarmement, Démobilisation, Réinsertion et Rapatriement (DDRR) et la Réforme du Secteur de Sécurité (RSS), se mettent sûrement mais progressivement en marche. En effet, une signature du mémorandum d’entente a eu lieu entre l’Union Africaine (UA) et le gouvernement centrafricain au Palais de la Renaissance. Ce mémorandum d’entente concerne la remise de neuf (09) véhicules par cette institution panafricaine à la coordination du DDRR/RSS. Ces véhicules seront officiellement remis au gouvernement après le retour du président de la République, professeur Faustin-Archange Touadéra, de la table ronde de Bruxelles consacrée à la RCA. C’est un ouf de soulagement, car depuis la mise sur pied de ces différents comités qui pilotent ce processus, ils souffrent des moyens roulants leur permettant de se déplacer dans les régions de la RCA, pour sensibiliser, conscientiser les combattants des groupes armés sur l’importance du DDRR.

C’est pour autant dire que le gouvernement que dirige Simplice Sarandji, sous la très haute impulsion du Chef de l’Etat, professeur Faustin-Archange Touadéra, ne croise pas les bras. Des efforts sont déployés chaque jour pour que ce processus DDRR / RSS aboutisse à de bons résultats. Car l’Exécutif ne peut rester indifférent aux souffrances des Centrafricains. De surcroît, le DDRR / RSS fait partie intégrante du cheval de bataille du gouvernement. Donc en aucun cas,l’Exécutif Centrafricain ne peut tourner le dos à ce dossier qui est très important et crucial pour le devenir de la RCA. Si ce processus réussit, c’est toute la République Centrafricaine qui est sauvée. La paix tant souhaitée par les Centrafricains reviendra d’elle-même.

Nous profitons de cette annonce de la remise de neuf (09) véhicules à la coordination du DDRR / RSS pour jeter des fleurs à l’UA. C’est un geste louable pour le retour de la paix et de la sécurité. Et nous espérons que d’autres organisations régionale, sous-régionale et peut-être mondiale, emboîteront le pas à l’UA. Car, les rebelles qui agissent aujourd’hui en Centrafrique, s’ils ne sont pas désarmés, peuvent s’étendre dans d’autres pays. C’est le cas de Boko-Haram. Hier, les combattants de cette secte religieuse s’étaient implantés au Nigeria et commettaient leurs exactions sur les civils et les militaires nigérians. Aujourd’hui, on les retrouve au Tchad, au Niger et au Cameroun. Demain, ça pourra être le tour d’un notre pays africain. Donc, mieux vaut que l’UA s’investisse pleinement dans la résolution du conflit en RCA.

En outre, nous exhortons les bénéficiaires de ces véhicules à en faire bon usage car les yeux du peuple centrafricain sont tournés aujourd’hui vers le DDRR et la RSS. Bonne continuation à l’UA ?

 

Denis LOUGOUSSOU-NGOUVENDA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire