« LA REACTION DE LA MINUSCA SUR LES 02 CONTAINERS..

Mardi 14 mars 2017 : 10H23

« LA REACTION DE LA MINUSCA SUR LES 02 CONTAINERS D’ARMES EST CONTRADICTOIRE ET NE RASSURE PAS LE PEUPLE CENTRAFRICAIN » : RADIO MARIA

C’est la conclusion tirée de l’émission « débat » sur les ondes de la Radio Maria du dimanche 12 mars 2017, à partir de 14 heures 30 minutes, sur l’épineuse question de la découverte de deux (2) conteneurs d’armes, au nom de la Minusca, au port amont de Bangui, le lundi 06 mars.

A en croire le Directeur de Publication du Journal « Le Confident » et Maître Dangavou, deux (2) invités de ladite émission radiodiffusée en direct, « la réaction de la Minusca sur les deux conteneurs d’armes est contradictoire et ne rassure pas le peuple centrafricain. Car elle avait tenu un double langage. Dans un premier temps, la Minusca avait dit que ces armes, importées par elle, sont destinées pour la nouvelle unité de la police jordanienne de la Minusca, qui va bientôt être déployée en RCA. Et que le gouvernement centrafricain avait été informé au préalable de l’arrivée de ces conteneurs d’armes à Bangui, la capitale. Donc, il y a eu seulement de malentendu et d’incompréhension entre le gouvernement et la Minusca, mais nous allons toujours travailler en étroite collaboration pour la stabilisation de la RCA, dans un second temps. Or, logiquement , il s’est avéré que, quand un pays contributeur envoie ses troupes en RCA, elles (troupes) viennent avec tous leurs armements et moyens logistiques. Donc il n’appartient nullement à la Minusca d’exporter des armes pour ces Casques Bleus déployés en RCA.

Si malentendu ou incompréhension il y a, entre le gouvernement et la Minusca, c’est parce qu’il se pose un réel problème entre les deux (2) parties en présence, au sujet des deux (2) conteneurs d’armes. La Minusca avait-il saisi officiellement le gouvernement, via le ministère centrafricain des Affaires Etrangères, de l’arrivée de ces containers d’armes, selon les normes diplomatiques d’usage ? Qu’on nous le dise aujourd’hui.

D’ailleurs, ce n’est pas étonnant pour nous, car la Minusca est tellement encline dans les trafics illicites d’armes, depuis qu’elle a été déployée chez nous en RCA. Pour preuves, la Minusca procède clandestinement à l’importation d’armes de guerre : cas d’armes destinées à la RCA, retrouvées dans un avion Cargo à l’aéroport de Lagos au Nigeria ; et le récent cas des deux containers  contenant des armes découvertes au Port Amont de Bangui en RCA, le 06 mars 2017, après deux (2) semaines. Mais que disent nos élus de la nation sur cette bavure grossière de la Minusca ? D’où nous interpellons tout le peuple centrafricain à plus de vigilance en matière de sa sécurité sur l’ensemble du territoire national ».

Fort de tout ce qui précède, une question délicate nous vient droit à la tête : à quoi a servi l’embargo sur l’importation des armes vers la RCA ? Et qu’en sera-t-il de sa prolongation début 2018 ? Les réponses à ces deux questions reviennent à qui de droit.

 

Le Petit YEKOA

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire