LA MINUSCA DIT « PRENDRE AU SERIEUX ...

Vendredi 29 Déc. 2017 : 10H06

LA MINUSCA DIT « PRENDRE AU SERIEUX LA MENACE DE NOURREDINE ADAM DE MARCHER SUR BANGUI ET VA UTILISER TOUS LES MOYENS FORTS… »

C’est ce qu’avait dit la porte-parole par intérim de la Minusca, lors de la conférence de presse conjointe Minusca-Gouvernement de ce mercredi 27 décembre 2017. Cela fait suite à la récente déclaration fracassante du mercenaire criminel Nourredine Adam du FPRC de l’ex-coalition Séléka sur RFI, depuis Birao au Nord du pays, de « marcher sur Bangui, capitale de la RCA dans les jours à venir ».

C’est pourquoi la Minusca a réagi chaudement à cette « déclaration de guerre » lancée par ce sanguinaire et va-t-en-guerre Nourredine Adam à l’encontre du pouvoir de Bangui, plus précisément du président de la République, chef de l’Etat démocratiquement élu par le peuple centrafricain, professeur Faustin-Archange Touadéra. D’après sa porte-parole par intérim, « la Minusca prend au sérieux la menace de Nourredine Adam de marcher sur Bangui et va utiliser tous les moyens forts en cas de besoin pour protéger les populations civiles ainsi que toutes les institutions démocratiques de la République ».

Mais pour qui se prend Nourredine Adam traitant le président de la République Touadéra de « criminel » et d’« assassin » ? D’ailleurs, l’opinion nationale et internationale savent bel et bien que c’est le professeur Faustin-Archange Touadéra qui a été démocratiquement et majoritairement élu par le peuple centrafricain du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, comme président légitime de la République et chef de l’Etat et non le contraire. Aussi, ne perdons pas de vue que le président Touadéra est une personnalité éprise de la paix. D’où il n’a cessé de dialoguer avec tous les groupes armés non conventionnels (factions Séléka et Anti-Balaka) pour le retour de la sécurité, de la paix, de la cohésion sociale et du vivre ensemble sur toute l’étendue du territoire national. Que dire également de la mise en place du Comité Consultatif et de Suivi (CCS) du DDRR où tous les quatorze (14) groupes armés y sont représentés ? Ce ne sont pas là des signaux politiques forts de la part du président Touadéra de sécuriser, de pacifier et de restaurer l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire national ?

Fort de tout ce qui précède, pourquoi s’opposer à la restauration de l’autorité de l’Etat dans la région Nord du pays ? A y voir de près, il y a « anguille sous roche », car Nourredine Adam n’agit pas seul. Il est soutenu par la France et le Tchad. Comment imaginez-vous qu’un (01) seul individu comme Nourredine puisse défier à tout temps les autorités légitimes de la RCA, la Minusca et l’ensemble de la Communauté internationale ? Cela dépasse tout entendement humain. Face à cette menace de Nourredine de « marcher sur Bangui », nous disons que pour cette fois-ci, la Minusca a l’obligation de prendre toutes les dispositions militaires en amont et d’intervenir le plus vite possible, pour éviter que le pire n’arrive. Car, « il vaut mieux prévenir que guérir », dit-on. Nourredine Adam est plus cruel, sanguinaire et criminel pour tout le peuple centrafricain. Il serait mieux de le mettre hors d’état de nuire. Car, trop, c’est trop ! Et les Centrafricains en ont marre de tous ses agissements et déclarations belliqueux.

Le Petit YEKOA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×