LA MINISTRE KOYARA A LANCE UNE VASTE OPERATION

Lundi 06.11.2017 : 10h45

LA MINISTRE KOYARA A LANCE UNE VASTE OPERATION DE DEGUERPISSEMENT DES EX-COMBATTANTS SELEKA DES CAMPS DU BSS, DE BEAL ET DU RDOT

Marie noelle koyara 2Le ministre de la Défense Nationale, Marie-Noëlle Andet-Koyara, accompagnée de l’inspecteur des Armées, Jean-Pierre DoloWaya, a procédé au lancement officiellement d’une vaste opération de déguerpissement des ex-combattants Séléka des camps du Bataillon de Soutien et de Services (BSS), de Béal, ainsi que de l’ex Régiment de Défense Opérationnelle du Territoire (RDOT), sis dans le 1er arrondissement de la ville de Bangui et dans la commune de Bégoua (Bimbo). C’était le jeudi 02 novembre 2017 que cette vaste opération de déguerpissement a démarré avec les ex-combattants Séléka du camp de BSS, et va se poursuivre pour ceux du camp Béal, le vendredi 03 novembre dernier, pour être bouclée avec ceux du RDOT dans les prochains jours.

A cet effet, chaque ex-combattant Séléka avait reçu une somme d’argent d’un montant de cent mille (100.000) FCFA, comme prime de dépaysement, devant leur permettre d’aller louer des maisons dans les quartiers de Bangui, la capitale ou de regagner leurs villages natals respectifs dans l’arrière-pays et d’être réintégrés socialement à leurs communautés de base.

A en croire la ministre Marie-Noëlle Andet-Koyara, « c’est une initiative du gouvernement de la RCA de concert avec ses partenaires au développement, ayant pour but de libérer toutes les casernes des Forces Armées Centrafricaines (FACA), occupées par les combattants Séléka à Bangui, depuis leur coup d’Etat du 24 mars 2013, jusqu’à ce jour. Et ceci pour procéder aux travaux de leur réhabilitation, afin d’offrir des structures et infrastructures militaires décentes de travail à nos FACA. D’où un comité a été mis en place à cette fin, et tout s’est bien passé à 95 % ».

Quant au Com-zone de ces ex-combattants du camp de BSS, Abdel Kader, « au départ, nous avons de la crainte relative à cette opération de déguerpissement de nos combattants des casernes des FACA. Aujourd’hui, cette crainte est dissipée, car nous avons reçu de garanties sûres de la part de la ministre de la Défense Nationale et des membres du Comité en charge de ladite opération. Surtout celle concernant la confection et la remise des cartes du DDRR à tous nos combattants qui ont accepté de bonne foi de libérer toutes les casernes des FACA qu’ils ont eu à occuper dans le passé ».

Précisons que ces ex-combattants Séléka concernés par cette opération de déguerpissement sont plus de mille (1.000), de deux (02) sexes et issus des communautés musulmane et non musulmane. Saisissant cette opportunité, la rédaction du quotidien « Centrafric Matin » souhaite à ces ex-combattants Séléka bon retour dans leurs foyers, leurs familles et leurs communautés respectifs. Bon vent au ministre pour ses activités !

Le Petit YEKOA

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×