LA FRANCE VOULAIT REMETTRE A LA RCA ...

Vendredi 22/06/2018 : 09H56

LA FRANCE VOULAIT REMETTRE A LA RCA DES ARMES SAISIES ENTRE LES MAINS DES TERRORISTES EN SOMALIE AU MEPRIS DE LA LEGISLATION INTERNATIONALE

Macron 2La France, pour se débarrasser d’un fardeau encombrant, a choisi la RCA la poubelle pour déverser des armes saisies entre les mains des terroristes Shébab en Somalie, au mépris de la législation internationale en la matière. La Russie, non seulement a mis son véto au Conseil de Sécurité, mais a sauvé la RCA d’une opération scandaleuse pour un Etat souverain, avec des institutions démocratiques. Emmanuel Macron, le président français, avec tout le mépris qu’il a pour la RCA, renvoie Touadéra vers la Russie : « Nous voulons vous livrer des armes, mais la Russie a mis son véto. Allez négocier avec Poutine ». Comment doter les FACA en armes, au regard des massacres, des carnages, des incendies des maisons et des villages ? Touadéra voulait absolument une solution pour relever les FACA, les rendre opérationnelles.

Le contact a été noué avec la Russie, d’où le premier voyage de Touadéra dans ce pays. C’est la Russie qui a expliqué aux autorités centrafricaines, « qu’on ne peut pas remettre à un Etat, des armes saisies entre les mains des terroristes. Ces armes doivent être systématiquement détruites, selon la législation en vigueur ». Comme la France roule la RCA dans la farine, la Russie a proposé des armes légales et dignes d’un Etat souverain et démocratique. Puisque le Conseil de Sécurité a insisté sur la traçabilité des armes, la Russie a envoyé des experts militaires et civils pour, non seulement convoyer les armes, mais en plus, former les FACA au maniement de ces armes. Poutine, le président russe, a ainsi conquis le cœur des Centrafricains. L’intervention russe tombe à point nommé pour redorer le blason des Forces Armées Centrafricaines. C’est aujourd’hui une immense fierté nationale pour le peuple centrafricain de voir son armée sur pied et opérationnelle.

La Russie est une grande puissance militaire et économique. L’appétit venant en mangeant, la Russie cherche à explorer d’autres secteurs, miniers, énergétiques, en se conformant à la règlementation en vigueur en RCA. C’est la Russie qui supporte toute la formation des FACA. Le gouvernement centrafricain n’a pas mis un seul franc. La Russie a pris en charge le déploiement des FACA, les hôpitaux mobiles dans les régions Nord, un petit avion de liaison, notamment la formation, l’hébergement et la prise en charge des FACA à Béréngo. C’est dans la détresse qu’on reconnaît les vrais amis. C’est le cas de la Russie, de la Chine, des Etats-Unis et de l’Union Européenne. 

Acte 1 - La France a abandonné la RCA dans un océan de sang pour se retirer. Touadéra s’est opposé à ce retrait prématuré. Le Président de l’Assemblée Nationale a affirmé que ce départ était inopportun. Le peuple centrafricain dans son ensemble a paniqué au regard du départ de l’Opération Sangaris. La France a décidé souverainement de partir. Et pourtant, Jean Yves Le Drian, déclare que « l’Opération Sangaris a construit la paix en RCA ». Le même ministre est traité de menteur par les ONG dans la crise de l’Aquarius. La France est traitée d’hypocrite par l’Italie. Partout, la France est tombée plus bas que terre. Les Centrafricains n’ont plus peur de la France. La Patrie ou la Mort, ils résisteront à la France jusqu’à la dernière goutte de sang. Ni les menaces de Coup d’Etat, ni le terrorisme d’Etat, ni le mensonge, n’y feront rien. La France désinforme l’Union Européenne, intoxique la commission de l’Union Européenne qu’elle maintient dans le brouillard. Pourquoi la commission de l’Union Européenne n’envoie pas des députés neutres en RCA ? 

Acte 2 - La France se moque de la RCA en lui octroyant des armes des terroristes sous embargo pour destruction. Quel serait le sort de la RCA si elle avait réceptionné les armes saisies entre les mains des terroristes Shébab en Somalie ? La France n’a pas imposé  de traçabilité. Macron a voulu humilier, ridiculiser, anéantir la nation centrafricaine ! Dieu résiste aux orgueilleux et aux menteurs, mais il fait grâce aux humbles. La fourberie de la France et Macron, s’est transformée en soucoupe de sauvetage du peuple centrafricain en Russie. Les FACA sont debout, armées, opérationnelles et capables de protéger leurs compatriotes et défendre l’intégrité du pays. La France va faire son coup d’Etat comment ? Les Etats-Unis, la Russie, la Chine et les FACA sont là en position de force. Personne n’acceptera un valet, cache-sexe de la France. Qui gouvernera-t-il ?

Acte 3 - La France maîtrise bien la législation concernant les armes saisies entre les mains des terroristes et leur finalité. La France est sans âme ni conscience, cruelle, pour avoir proposé de telles armes aux Centrafricains. La Russie est plus intelligente que la France, plus humaniste, plus socialisante, plus solidaire. Pourquoi la France pleurniche comme une veuve qui a tout perdu ? Pourquoi en vouloir à un homme, Touadéra, à qui le peuple centrafricain, dans sa totalité, réclame la réhabilitation d’urgence de l’armée ? Les recommandations du Forum National de Bangui sont sur ses bras, avec un comité de suivi qui colle à la peau de Touadéra. Le président de la RCA, c’est Touadéra et non la France.

Acte 4 - La France a mobilisé les Séléka à Kaga-Bandoro, par mercenaires interposés, où en sommes-nous ? La France pousse et oblige les Centrafricains à la haine pour l’éternité.

Acte 5 - Dans quelle partie du monde, un pays, fut-il une puissance, peut briser un régime démocratique pour restaurer l’anarchie ? La France a du pain sur la planche au Tchad, au Congo Brazzaville, en RDC et ailleurs, sous d’autres cieux. Macron est allé au Burkina Faso à cause du courage des hommes intègres. Les Burkinabé ont chassé un dictateur sans l’aide de la France. Ils ont tenu tête aux putschistes, une armée d’élite, durant la transition, sans que la France y mette le nez. Pourquoi les Centrafricains ne peuvent-ils pas prendre leur destin en main ?

Acte 6 - La misère, la pauvreté, le chômage depuis l’indépendance, ne sont pas imputables aux dirigeants centrafricains, parce que la France les terrorise, les asphyxie, les étouffe et pille allégrement les richesses du pays, sans aucune contrepartie substantielle. C’est l’esclavage, la traite des êtres humains, l’exploitation féroce de l’homme par l’homme. Comment un pays comme la RCA qui a tous les atouts pour son développement, en est à mendier sa pitance journalière ? Les Centrafricains sont déshumanisés par la France. Donald Trump, chef de l’exécutif américain, disait à la tribune de l’Assemblée Générale des Nations Unies, « Chaque président ici présent défend les intérêts de son pays ». Mais la France terrorise les chefs d’Etats francophones qui n’ont  pas le droit de défendre les intérêts de leurs pays. La migration explose dans ces pays, mais la France ferme ses frontières (confère crise de l’Aquarius). La RCA est un Etat souverain et membre à part entière des Nations Unies.             

 

Julien BELA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire