LA FRANCE UTILISE TOUS LES ARTIFICES,...

Vendredi 03.08.2018 : 10H12

 

LA FRANCE UTILISE TOUS LES ARTIFICES, LA PROPAGANDE MEDIATIQUE POUR DECAPITER LA RCA, DECROCHER LA RUSSIE

Macron 3David et Goliath, l’image est idéale. La France qui croyait mettre à genou les dirigeants centrafricains afin de leur dicter sa volonté est prise dans son propre piège. Elle utilise tous les artifices sans faire plier la RCA. La France réarme les groupes armés à travers le Tchad, cela est connu de toute la Communauté internationale. Cette même France envoie la chaîne France 24 pour faire étalage des armes qu’elle a données aux groupes armés. Cela est bien connu de tous. La France n’arrive pas à décapiter la RCA, à faire décrocher la Russie. Elle met en chantier un mercenaire, Christophe Renaiteau qui mobilise sans succès les groupes armés. La France, encore et toujours elle, utilise le canal des Nations Unies pour sortir un argument fracassant : « la présence russe a provoqué la course aux armements des groupes armés ».

C’est au moment où la CEDAO et la CEEAC se mobilisent pour demander à l’Union Africaine de soutenir la levée de l’embargo qui pèse très lourd sur la RCA et l’armée centrafricaine que la France sort un Jocker imparable, « la course aux armements ». Le Chargé d’Affaires de l’Ambassade des Etats-Unis disait que « la RCA doit être militairement indépendante, capable de se défendre sans faire appel à une autre armée ». C’est exactement ce que le président Touadéra est entrain de faire et qui ne vise pas directement les groupes armés.

C’est la France qui est cuisinière politique et militaire des groupes armés, leur fait dire ce qu’ils n’ont pas dit, leur faire penser ce à quoi ils ne pensaient pas. La présence russe traumatise la France et provoque une insomnie chronique. Combien de soldats ont été démobilisés au Soudan du Sud qui vient à peine de signer un accord de paix ?

Cinquante ans de guerre entre le FARC et le gouvernement colombien, personne n’a dénoncé la « course aux armements ». Les terroristes s’approvisionnent pour tenir tête aux grandes puissances, développent la fabrication des bombes pour les attentats notamment en France. C’est encore la France qui a saisi un conteneur d’armes destinées aux Shebab en Somalie. N’est-ce pas la course aux armements ? Aucune rébellion au monde ne croise les bras pour attendre son adversaire. Les Nations Unies n’avaient-elles pas mis à jour un trafic d’armes et de munitions en provenance du Tchad et du Congo Brazzaville ? Les groupes armés exploitent les diamants pour s’acheter les armes, et ce n’est pas une nouvelle découverte en RCA. Seize pays africains viennent de signer des accords de défense avec la Russie dont le Gabon. La Russie est une puissance comme les autres puissances, un Etat normal comme les autres.

Touadéra a dit, « il y a de la place pour tout le monde… en RCA », Américains, Européens (dont les Français), Canadiens, Russes, Chinois, Australiens, Africains et Arabes. La RCA est un Etat souverain, indépendant, libre de coopérer avec n’importe quel pays pour ses intérêts, voire de pactiser avec le diable ou l’enfer pour sauver l’UNITE NATIONALE, comme disait feu le président Mobutu Sésé Séko du Congo démocratique (le Zaïre). L’ambassade de la Russie en RCA est aussi vieille que le temps. Pourquoi la France doit diaboliser la Russie qui a relevé l’armée nationale, abandonnée par la France dans ses cendres ? Aujourd’hui, les Centrafricains sont fiers de leur armée. Ils attendent la LEVEE DE L’EMBARGO et non les élucubrations de la France. Les Etats-Unis forment les FACA à la logistique et leur fournissent des véhicules pour leur mobilité, est-ce la course aux armements ?

La RCA est un Etat démocratique, souverain, indépendant. L’armée est l’instrument de souveraineté dans tous les pays de la planète. La RCA a droit de manière naturelle à une armée forte, puissante, bien équipée pour assurer la sécurité de la population centrafricaine et défendre l’intégrité du territoire national. Il y a quelques mois seulement, la Minusca qui assure et maintient la paix en RCA, a sorti un rapport publié par Jeune Afrique, qui demande au Conseil de Sécurité et à la Communauté internationale d’accélérer la formation et l’équipement des FACA pour aider la Minusca à stabiliser le pays. Le paradoxe arrive à peine après ce rapport pour faire état de la course aux armements provoquée par la présence russe. C’est vraiment curieux, ces rapports à géométrie variable des Nations Unies sur la RCA ! Le rapport faisant état de la course aux armements ne ressemble aux Nations Unies mais plutôt à un poison français dans la soupe onusienne.

Les groupes armés, en particulier le FPRC, peuvent-ils tenir une course aux armements avec la RCA-Russie ? Si la Russie décide de libérer la RCA comme la Syrie, la France n’est qu’une fourmi. Et pourtant, la France s’est rapprochée de Poutine pour des actions humanitaires en Syrie. Un comportement de Macron qui contredit la position officielle de la France dans le conflit syrien. Les analystes et politologues français ont relevé cette absurdité française, cette incohérence stratégique. Mieux encore, selon le premier Conseiller de l’Ambassade de France à Bangui, « le dossier centrafricain est si délicat que Macron ne veut pas se prononcer là-dessus ». Il serait incapable de tenir tête à Poutine. Macron est très embarrassé et préfère laisser la latitude sur le terrain aux « requins », aux « sous-marins torpilleurs », aux spécialistes de la déstabilisation des pays africains pour agir en RCA. Fourniture d’armes aux groupes armés, propagandes anti-Touadéra, anti-russe, anti-FACA, anti-RCA. La France est à la manœuvre officieuse pour ronger les racines de la RCA et la terrasser, comme de coutume, coup d’Etat sur coup d’Etat en RCA, depuis la colonisation, Boganda, Dacko, Bokassa, Kolingba, Patassé, Bozizé jusqu’à ce jour. La France condamne à la mort lente tous les Centrafricains depuis 60 ans. Et pourtant, la France ferme ses frontières aux migrants et Macron demande « aux Africains de réussir en Afrique ». Avec cette crise engendrée par la France, comment est-ce faisable dans le cas de la RCA ?

La France est responsable de la mort des journalistes russes, car elle y est pour beaucoup. La France est derrière tous les coups bas en Centrafrique. Dans la nuit du 1er au 02 août 2018, une grenade a été balancée par les extrémistes du km 5 contre le site logistique de la Minusca. Ce qui a coûté la vie à quatre personnes au sein de la population civile. La RCA doit reconstruire son armée. Ce n’est pas une course à l’armement. C’est l’instrument de sa souveraineté et la garantie de son existence et de sa survie. Les Russes sont des partenaires et non des extraterrestres, des démons ou des gangsters. Les Russes doivent peser dans la balance pour la levée totale de l’embargo, afin que l’armée centrafricaine dispose de tout l’arsenal militaire nécessaire pour la protection du peuple centrafricain, ses biens et son territoire national. Les Centrafricains, comme tous les peuples du monde, ont droit à l’autodétermination afin de décider de leur destin.

Julien BELA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire