LA FORCE TRANQUILLE DE TOUADERA IRRITE LES ...

Jeudi 21 Déc. 2017 : 10H00

LA FORCE TRANQUILLE DE TOUADERA IRRITE LES OPPOSANTS : POURQUOI LA RUSSIE ?

Vlatimir poutine russieTouad 9Accusé de toute part par ses détracteurs qui le jugent d’être passif et inactif, c’est sans compter sur la ténacité de ce fin mathématicien habitué aux calculs différentiels, exponentiels, et maths sup. Et le voilà en véritable chef suprême des armées, prenant de court tout le monde, y compris le peuple qui commençait à perdre confiance ; car, la levée partielle de l’embargo sur les armes et l’engagement de la superpuissance, la Russie, de réarmer les FACA, sont tombés raids comme un couperet.

En effet, la nouvelle a surpris plus d’un par son caractère inattendu et surtout l’entrée en jeu d’une puissance reconnue pour son efficacité sur le terrain (Syrie, Ukraine), contrairement aux autres partenaires. Les relations avec la RCA sont mutuellement bénéfiques quant à la Russie, et présentent de bonnes perspectives pour l’avenir.

Pourquoi la Russie ?

Il est vrai que le lien étroit qui nous rattache à la France ne doit pas aveugler le peuple centrafricain, sachant que dans ce monde multipolaire, il faut diversifier ses partenariats pour équilibrer ses relations. Et le président Touadéra a compris l’enjeu. Malgré les critiques, il a pu doper sa diplomatie avec Israël pour la formation des troupes d’élite et renforcer les relations avec la Russie, lors de sa dernière visite à Sotchi. Aujourd’hui, c’est le pays tout entier qui récolte les fruits de cette diplomatie « soft Power » (force tranquille). Cependant, la présence de la Russie en Afrique est perceptible ces dernières années, de l’exploration minière en passant par les aides en armes, notamment son soutien sur la scène internationale à la construction d’écoles, à la formation des cadres dans la conduite des projets d’infrastructure. Aujourd’hui, la concurrence s’impose en direction de l’Afrique, à tel point que les Sud-Coréens se battent pour ce marché avec les Japonais alors que les Chinois investissent d’importantes sommes d’argent sur le continent.  Les autres pays en concurrence sur le continent noir n’ont pas le même avantage que la Russie: une technologie de pointe. Bien que certains pays en veulent à Moscou d’avoir disparu dans les années 1990, aujourd’hui tout le monde est conscient de son retour. De nombreuses compagnies russes Rousal, Rosneft, Gazprom, Renova travaillent en Afrique. L’agence Rosvooroujenie fournit des armes, Rosatom et les Chemins de fer russes réalisent des projets prometteurs sur le continent. Mais il n’existe aucun programme global, aucune stratégie africaine. Et le gouvernement centrafricain espère tirer son épingle du jeu géopolitique qui se profile à l’horizon. La force tranquille de Touadéra irrite les opposants Le président Touadéra a vu sa cote de popularité grimper depuis la levée partielle de l’embargo et la livraison d’armes. La Russie va céder aux FACA 900 pistolets Makarov, 5.200 fusils d’assaut, 140 fusils de précision, 840 fusils mitrailleurs Kalachnikov, 270 lance-roquettes RPGs et 20 armes anti-aériennes. Le tout avec des munitions. Ces armes sont destinées aux deux premiers bataillons formés par la mission européenne EUTM-RCA (soit 1.300 soldats, qui auront donc chacun 4 fusils d’assaut), appelés à être déployés à l’intérieur du pays en 2018. Les opposants dans leur ensemble murmurent et grincent des dents, car ils ont une fois de plus mordu la poussière. C’est la «Realpolitik», ne pas dévoiler son jeu avant d’avoir battu ses cartes. Rappelons que nous avons souligné l’inquiétude des Centrafricains lors de notre précédente     parution (CM n° 2609 du vendredi 08 décembre). Lors de la fête du 1er décembre dernier, le président Touadéra avait reconnu que : « de jour en jour, le scepticisme gagne du terrain en RCA, car, à l’approche des fêtes de fin d’année et tandis que les Centrafricains, dans leur grande majorité, se demandent s’ils pourront célébrer dignement l’avènement de l’an 2018, en raison du chaos sécuritaire sur l’ensemble du territoire national, auquel ils se trouvent confrontés depuis des mois, il n’est ni prématuré ni indécent d’écrire que des avancées ont été faites, et des signaux forts ont été envoyés dès à présent concernant la réforme de la gouvernance publique ».  Ayant fait preuve jusqu’ici d’une grande retenue face aux groupes rebelles, le Chef de l’Etat a dit récemment lors de la célébration du 59ème  anniversaire de l’indépendance de la RCA, vouloir mettre fin à l’impunité et aux massacres perpétrés par les groupes armés qui se croient au-dessus de la loi. Aujourd’hui, seuls les actes du chef de l’Etat sont venus donner du baume aux cœurs des Centrafricains, car le redéploiement très prochain des FACA dans l’arrière-pays signifierait la fin de la récréation des groupes armés. Ils n’auront nulle part où se cacher. Et les détracteurs y voient voler en éclat leurs projets machiavéliques.  La RCA avance, vive Faustin Archange Touadéra et que Dieu bénisse la RCA !  

Sinclair ARIES

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire