L’AUGMENTATION DE L’EFFECTIF DES CASQUES BLEUS

Lundi 30 Oct. 2017: 08H41

L’AUGMENTATION DE L’EFFECTIF DES CASQUES BLEUS NE PEUT CHANGER LA DONNE SECURITAIRE EN RCA 

Le nœud du problème de la sécurisation et de la pacification de la RCA, ainsi que de la protection de son peuple ne se résume pas à l’augmentation de l’effectif des Casques Bleus de la Minusca. Déjà avec 11.500 hommes déployés en RCA, il y a de cela plus de trois (03) ans, ces soldats onusiens de la paix n’ont pu arrêter les massacres et tueries à grande échelle des civils, et éventuellement des incendies des maisons et des villages entiers dans  une bonne partie du territoire national. Donc, à quoi va servir concrètement le déploiement de neuf cents (900) Casques Bleus supplémentaires en RCA ? Cette question fondamentale posée, nous donne matière à réflexion.

Pour nous, il serait judicieux plutôt pour la Minusca de mettre en application effective les diverses résolutions du Conseil de Sécurité des Nations-Unies contenues dans son mandat, dans leur esprit et dans leur lettre, et c’est tout. Mais cela veut dire quoi ?

Nous entendons par là que les Casques Bleus de la Minusca déployés sur le terrain assurent effectivement la protection de nos compatriotes civils dans les villes de province sous la coupe réglée des groupes armés (factions Séléka et Autodéfenses). Pour ce faire, ces soldats onusiens ont l’obligation de protéger les civils sans parti pris, d’intervenir militairement avec impartialité contre tous les groupes armés qui sévissent en RCA et le plus vite possible en cas d’éventuels affrontements intergroupes armés dans l’arrière-pays, tout en s’interposant de manière rigoureuse.

Malheureusement, sur le terrain, tel ne semble pas être le cas avec les Casques Bleus de Parfait Onanga-Anyanga qui n’interviennent toujours en retard, une fois les massacres des civils et les incendies des maisons et des villages entiers ont été commis par ces groupes armés. Et ceci pour ne compter que des morts et donner le nombre des déplacés internes, des refugiés, des maisons et villages incendiés, et que savons-nous encore ?

En République Démocratique du Congo (RDC), au Soudan du Sud… il y a des milliers de soldats onusiens depuis des années. Mais le paradoxe est que la situation sécuritaire et humanitaire dans ces deux (02) pays voisins de la RCA, se dégrade et s’empire de plus en plus avec des massacres à outrance des populations sous leur barbe. Incroyable, mais pourtant vrai. D’où nous disons que l’augmentation de l’effectif des Casques Bleus ne peut changer la donne sécuritaire en RCA. Et croyez-vous sur cet aspect précis des choses ? D’ailleurs, « qui vivra, verra ! »

 

Le Petit YEKOA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire