L’ARCHEVEQUE DE BANGUI, DIEUDONNE NZAPALAINGA, NOMME CARDINAL

Mardi 11 Oct. 2016 : 08h41

L’ARCHEVEQUE DE BANGUI, DIEUDONNE NZAPALAINGA, NOMME CARDINAL PAR LE PAPE FRANCOIS, UN BONUS POUR LA PAIX EN RCA

Archeveque Dieudonne Nzapalainga

Dieu, Tout-puissant a-t-il oublié le peuple centrafricain ? Ne soucie-t-il pas des Centrafricains ? Nous disons non et non. Tout comme il l’a fait pour le peuple d’Israël, il pense nuit et jour à tous les citoyens de ce pays, d’où ils se trouvent.

L’exemple est palpable. Du 29 au 30 novembre 2015, le Souverain Pontife avait effectué une visite de deux (2) jours en Centrafrique, bien qu’on l’a déconseillé de mettre pied en RCA. Il l’a fait. Pendant ce temps, la tension était très tendue. Grâce à lui, l’enclave musulmane du PK. 5 a pu s’ouvrir, alors qu’elle était encerclée et nos compatriotes musulmans souffraient atrocement. Le Messager de Dieu a réussi à déverrouiller l’étau autour du Km 5. Les musulmans du Km 5 et les non musulmans qui se regardaient en chien de faïence depuis les attaques du 26 septembre et du 29 octobre par les drogués du Km 5, se sont embrassés réciproquement. Le marché du Km 5 qui était fermé, a pu rouvrir. Les tensions palpables qu’on observait un peu partout ont dû s’éclipser.

Aujourd’hui, Dieu a encore jeté un regard vers le peuple centrafricain. Au cours de l’Angélus de ce dimanche 09 octobre 2016 au Vatican, le Saint-Père a nommé l’Archevêque de Bangui, Dieudonné Nzapalainga, Cardinal. Une première en Centrafrique depuis que l’église catholique est implantée dans ce pays, il y a plus de cent (100) ans. N’est-ce pas encore une preuve que Dieu n’a jamais abandonné le peuple centrafricain ? Sous la pluie, la chaleur, les balles des groupes armés, Dieu a élevé Dieudonné Nzapalainga. Et cette élévation n’est pas le fruit du hasard. Dieudonné Nzapalainga, durant les temps forts de la crise centrafricaine, il a toujours été infatigable. C’est un homme qui est toujours proche de la population, que ce soit pendant la période douce ou chaude. Cet homme de Dieu a hébergé quelques compatriotes musulmans en danger de mort à l’évêché de Bangui. Il a aussi négocié et obtenu la libération des religieux, dont une Française, pris en otage par les Anti-Balaka de Boy-Rabé.

Il a été aussi la cheville ouvrière de la venue du pape François en RCA, ce qui a permis d’atténuer la tension entre les musulmans et non musulmans. D’après certaines sources dignes de foi, il a participé activement à la libération de l’ex-ministre de la Jeunnese, Armel Ningatoloum-Sayo, pris en otage, lui aussi. Toujours plus près de ses concitoyens, il n’hésite pas un seul instant à se rendre au Km 5, à la Mosquée centrale de Bangui, dans les églises et sur les sites des déplacés pour consoler les uns et les autres. Parfois, il est accompagné par l’Imam Oumar Kobine Layama et le Révérend Pasteur Guérékoyamé. Ensembles, ils sillonnent les villes de nos provinces pour conseiller les Centrafricains et calmer les esprits surchauffés des uns et des autres. Le nouveau Cardinal Dieudonné Nzapalainga a toujours prôné le désarmement du cœur avant le véritable désarmement des groupes armés.

Durant la crise et jusqu’au jour d’aujourd’hui, il continue toujours de sillonner les capitales européennes pour plaider le sort des Centrafricains. Il est parmi ceux qui s’opposent catégoriquement à l’idée d’une guerre confessionnelle (musulmans – chrétiens) en Centrafrique. En somme, l’infatigable Nzapalainga mérite bien d’être nommé Cardinal par le Souverain Pontife. Tout comme le patron de l’église catholique universelle, Dieudonné Nzapalainga est toujours proche des plus démunis, des prisonniers, des gens vulnérables (femmes et enfants). Ce sont tous ces indices qui ont permis au Saint-Père de le nommer Cardinal. Imam Kobine Layama et Révérend Pasteur Guérékoyamé seront probablement honorés, respectivement par leurs religions. Ces trois (3) figures emblématiques de l’église catholique, de l’église protestante et de la religion musulmane doivent bénéficier chacun des titres honorifiques, pour leurs efforts.

Pour votre gouverne, le pape François a nommé dix-sept (17) nouveaux Cardinaux dont trois (3) africains, venus de Lesotho, de l’Île Maurice et de la République centrafricaine. Notons que le nouveau cardinal de Centrafrique, Dieudonné Nzapalainga est le plus jeune parmi le collège des cardinaux car il n’a que quarante-neuf (49) ans. Ces nouveaux cardinaux seront consacrés le 19 novembre 2016 au Vatican par le pape François.

La recherche de la paix ne fait du mal à personne mais assure la cohésion sociale, la réconciliation nationale, le vivre ensemble. C’est ce qui a valu la nomination ou le sacre de Dieudonné Nzapalainga. Bon vent au nouveau cardinal de la RCA ! Et bonne continuation pour la recherche de la paix, de la cohésion sociale, du vivre ensemble … en Centrafrique. Que Dieu vous protège et vous guide dans votre nouvelle fonction.

 

Denis LOUGOUSSOU-NGOUVENDA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire