KARIM MECKASSOUA,.., RAME DANS LES RUMEURS, ...

Mercrdi 01/08/2018 : 10H13

ABDOUL KARIM MECKASSOUA, 2EME PERSONNALITE DE L’ETAT, RAME DANS LES RUMEURS, SEME LE FLOU ET LA CONFUSION, DOPE LA SUSPICION

MeckassouaIl était difficile, voire pénible de croire que c’est l’Honorable président de l’Assemblée Nationale, Karim Méckassoua, 2ème personnalité de l’Etat qui parle : « On », « on », « on », à n’en point finir. Qui est ce « on » ? Peut-on se gaver des rumeurs et les répandre au peuple centrafricain, suspendu dans le vide, qui ne comprend rien à ce que raconte Méckassoua ? Un homme d’Etat de cette envergure, peut-il colporter les rumeurs ? Les rumeurs sont des informations balancées sans sources crédibles, sans tête, ni queue. Ce sont des rumeurs, il n’y a pas de vrais auteurs. Une absence si prolongée mérite des justifications pour le peuple qu’il représente. Ces justifications doivent enlever le brouillard, les rumeurs, le flou dans la tête du peuple centrafricain.

Les Centrafricains s’attendaient à des documents médicaux, si les raisons de cette longue absence sont médicales ; soit des documents administratifs qui justifient cette absence. C’est la 2ème personnalité de l’Etat. Ce « on » qui est revenu à plusieurs reprises, est un pronom indéfini. Ce « on » vise-t-il le pouvoir, c’est-à-dire l’Exécutif, les députés, l’opposition politique, les organisations de la société civile ou les groupes armés ? S’appuyant sur des rumeurs, Karim Méckassoua mène un débat de très bas étage, entretient le flou, la confusion, mais surtout la suspicion. Et pourtant, il parle de transparence, synonyme de clarté, de limpidité comme l’eau de roche. Un président de l’Assemblée Nationale n’a pas besoin de pêcher en eau trouble pour s’exprimer, pour s’adresser au peuple centrafricain, aux autres députés, à l’Exécutif ou à la société civile. La vérité blesse certes, mais ne tue pas, cependant, le fou ouvre la voie aux interprétations les plus folles, capables de mettre de l’huile sur le feu.

Karim Méckassoua est là où il est avec le soutien du pouvoir en place, malgré les promesses non tenues auxquelles certains  y ont cru comme parole d’évangile. A un certain moment, suite à cette longue absence encore non justifiée, les députés ont évoqué sa destitution. L’Exécutif a été catégorique, c’est hors de question. Abdou Karim Méckassoua reste et restera toujours le président de l’Assemblée Nationale. Comment une telle personnalité, soutenue par l’Exécutif, peut-elle prendre les rumeurs pour argent comptant, semer la confusion et la suspicion dans le pays ? Voilà le niveau politique des hommes politiques centrafricains et c’est triste. Même la Communauté internationale ne se reconnait pas dans ce discours puisque les rumeurs n’ont aucun fondement.

A propos de la transparence, tous les documents transitent pas l’Assemblée Nationale. L’Exécutif y veille scrupuleusement. Même si Karim Méckassoua est absent, l’Assemblée Nationale n’est pas vide, elle fonctionne, mieux encore, il y a l’opposition qui veille au grain. Les questions d’argent ne se règlent pas de cette manière. Il y a l’Inspection Générale d’Etat et la Cour des Comptes qui peuvent être sollicitées pour des audits. Karim Méckassoua ne s’appelait-il pas monsieur « Audit » sous le régime Bozizé ? Faut-il perdre les bonnes habitudes et la bonne culture ? Nous avons en plus, l’Autorité Chargée de la Bonne Gouvernance qui est opérationnelle. Ce sont les résultats des audits, des contrôles, des enquêtes qui sont plus crédibles, plus édifiants que des bla-bla sur des rumeurs. La RCA dispose aujourd’hui de tous les arsenaux institutionnels pour cultiver la bonne gouvernance, la conscience professionnelle, l’intégrité et la transparence. Les paroles en l’air ne sont que des ragots, des jeux de l’esprit.

« En vérité, ce qui m’a frappé n’était pas une maladie ordinaire. Les médecins eux-mêmes disent que cette infection du pied était tout sauf normal. Tout est possible, disent-ils: Tout sauf normal. Les analyses se poursuivent et les médecins n’écartent aucune hypothèse, même celle d’un acte malveillant. J’espère que cette dernière hypothèse ne sera pas la bonne, parce que cela voudrait dire que l’esprit de mort s’est saisi du combat politique dans notre pays, que l’adversaire ou simplement le concurrent politique est une bête à abattre... ». C’est la première fois dans l’histoire politique de la RCA qu’un leader politique fait une telle déclaration qui donne la chair de poule, déterre la hache de la méfiance absolue. La RCA n’a jamais connu une telle culture, pourtant, des adversités féroces ont ponctué l’histoire politique de la RCA. Feu président David Dacko et feu premier ministre Abel Goumba ont entretenu une adversité féroce légendaire. Chacun d’eux est mort de sa propre mort. Feu président Patassé et Ziguélé à propos du MLPC, jamais on en est arrivé là. Abdou Karim Méckassoua et Bozizé Yangouvonda, c’était fort. Les exemples sont nombreux dans notre pays à propos de la haine viscérale entre les hommes politiques. Evoquer un empoisonnement, cela laisse perplexe plus d’un observateur de la vie politique nationale depuis l’indépendance.

L’Exécutif a pesé dans l’élection de Abdou Karim Méckassoua pour le perchoir de l’Assemblée Nationale, ainsi que les députés proches du pouvoir. L’Exécutif continue de soutenir Méckassoua aux élections législatives et présidentielle qui ne peuvent inquiéter outre mesure. Il n’est pas un concurrent de taille. Comment comprendre une telle déclaration qui pourrait cristalliser la méfiance, la suspicion, la peur de l’autre ? Anicet Georges Dologuélé, Désiré Kolingba, Ziguélé sont des concurrents potentiels mais pas Karim Méckassoua. Depuis feu président Boganda à ce jour, c’est la première fois qu’un homme d’Etat, de surcroit président de l’Assemblée Nationale, tient de tels propos. A notre entendement, c’est le Chef de l’Etat, Faustin Archange Touadéra qui doit être sur ses gardes, ainsi que tous les autres concurrents, car c’est INEDIT dans l’histoire politique de la RCA.

 

Julien BELA   

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

FIFA DJOGBE
  • 1. FIFA DJOGBE (site web) | Dim 07 juil 2019
Grand maître spécialiste en retour d’amour rapide et retour affectif

Grand spécialiste en retour d’amour rapide et retour affectif entre lesbiennes et gay et pour les femmes stériles pour le retour immédiat de l’être aimer.
Contacté le par Tel ou WHATSAPP: 00229 99 80 31 73 ou par E-mail: travailocculteprofetionnel@gmail.com
Medium Marabout DJOGBE FIFA vous apporte ses services occultes.
Retrouver votre amour perdu par l’aide du Medium Marabout DJOGBE FIFA .
Medium Marabout DJOGBE FIFA , spécialiste en retour d’affection vous que votre femmes ou votre mari vous a quitter, quelques soient ce problème de séparation. Le grand Medium Marabout DJOGBE FIFA va vous ramener votre ex amour par l’aide de ces ancêtres et des génit en une durée de quelque jours votre ex qui vous a quitté sera de retour.
* porte feuille magique
* Envoûtement d’amour par la photo de la personne
*Retour d’amour rapide et efficace
* Dés-envoûtement dans tous les domaines.
* Guérison de la sorcellerie.
* Bague Magique & Mystique pour l’ AMOUR.
* Prospérer votre entreprise.
Rituels de chance, travail, aide d'entreprise, guérison impuissance sexuelle, commerce ,abandon d'alcool, tabac,fécondité, entente familiale, examen, permis de conduire, attraction clientèle, timidité,protection, désenvoûtement , rencontre et mariage rapide, porte feuille magique .
Vous pouvez le contacter pas E-mail: travailocculteprofetionnel@gmail.com ou 00229 99 80 31 73 voyance par téléphone pour toute vos besoin Merci
Voici mon site web: site web: https://www.travauxoccultes-retouraffectif.com/

Ajouter un commentaire