KAGA-BANDORO DANS LA GUEULE DE MAHAMAT ALKHATIM, NDELE ...

Vendredi 14 Octobre 2016 : 09h30 min

 

KAGA-BANDORO DANS LA GUEULE DE MAHAMAT ALKHATIM, NDELE SOUS LES BOTTES DE NOURREDINE ADAM, BAMBARI SOUS LE CONTRÔLE D’ALI DARAS : TABLEAU APOCALYPTIQUE DE LA RCA

Rebelles

La RCA ne serait-elle pas partagée entre les leaders de la dissidente coalition Séléka ? Au regard de la situation qui prévaut dans les préfectures de la Nana-Gribizi, Bamingui-Bangoran, Ouham-Péndé, Haute-Kotto, Ouaka, pour ne citer que celles-ci, un observateur de la vie nationale serait tenté de dire que les groupes armés ont presque occupé l’arrière-pays. Et cela ne fait aucun doute. L’ombre de Mahamat Alkhatim, de Nourredine Adam, Ali Daras et récemment Sidiki, plane sur les régions qu’ils tiennent de main ferme.

Aujourd’hui, nous pouvons affirmer sans nous tromper que la ville de Kaga-Bandoro, dans la Nana-Gribizi, est dans la gueule du soi-disant général du MPC, Mahamat Alkhatim. Depuis le mois de septembre jusqu’au jour d’aujourd’hui, la pression de ce tristement célèbre et sanguinaire Alkhatim sur cette partie du pays n’est plus à démontrer. Alkhatim monte en puissance. Tout  se passe comme si Kaga-Bandoro et ses environs sont une République à part. Du jour au lendemain, les habitants de Bandoro ne font que compter des morts. Les incendies des maisons et villages, ne font que croître à un rythme effréné, exponentiel. Les tueries maison par maison, sont devenues leur nouveau mode opératoire. Mais ce qui est grave et doit interpeller la conscience du gouvernement et de la Minusca, c’est  ce qui s’est passé le mercredi 12 octobre 2016. Alkhatim et ses hommes qui n’ont ni foi, ni conscience, ont attaqué et incendié le camp des déplacés et ont même tué des dizaines de personnes et pillé les locaux de l’évêché. Et ce, à cause d’un de ses éléments qui a été tué, suite à une tentative de vol d’un groupe électrogène dans un quartier.

Si un calme précaire règne depuis la nuit du mercredi à jeudi, une probable attaque des populations par ces derniers n’est pas exclue. Les sujets de Mahamat Alkhatim (habitants de cette ville) sont aujourd’hui dans la nature à la recherche d’un abri sûr, pendant que ces va-t-en-guerre règnent en maître absolu dans le centre-ville de Bandoro. N’est-ce pas que Bandoro est dans la gueule de ce tchadien qui est spécialisé dans les tueries, les incendies de maisons et les massacres à grande échelle ? L’hégémonie d’Alkhatim se précise doucement mais sûrement. A vrai dire, il est le roi de Bandoro et seigneur de guerre de la Nana-Gribizi. Pour la mort d’un de ses éléments, c’est le déluge de feu sur les innocents. Les éléments de Mahamat Alkhatim ne valent-ils pas plus que les habitants de Bandoro que ce dernier les considère comme ses bœufs, ses moutons, ses poulets ? Il ne fait aucun doute

Il en est de même pour Nourredine Adam à Ndélé, chef-lieu de la préfecture de la Bamingui-Bangoran. Les autochtones de cette ville, semblerait-il, obéissent à ce tchadien. Il dicte sa loi à qui veut l’entendre. La preuve concrète en est que la ville de Ndélé est déclarée, «  ville morte », par Nourredine et ses hommes, malgré la présence des autorités et des Casques Bleus de la Minusca. Un rebelle, de surcroit un étranger, a-t-il le pouvoir de décréter « Ndélé, ville morte » ? Est-ce vraiment faisable sous d’autres cieux ? La ville de Ndélé n’est-elle pas sous les bottes de Nourredine  Adam et de ses hommes ? C’est une réalité palpable. Personne ne peut lever le petit doigt pour nous dire le contraire. La prédominance de Nourredine Adam sur la Bamingui-Bangoran n’est pas un sujet tabou. Elle est claire, précise et nette. C’est au vu et au su de tout le monde.

S’agissant de Bambari, n’en parlons pas. D’après le témoignage d’un compatriote musulman, commerçant au Km5, Ali Daras est entrain d’acheter tous les immeubles à Bambari. Pourquoi faire ? Allez-y comprendre. Cette intention de Daras est claire : c’est de conquérir toute la ville de Bambari et de la faire son protectorat. Aujourd’hui, Bambari chef-lieu de la préfecture de la Ouaka, n’existe que de nom, car elle est sous le contrôle de Daras. Il l’exploite comme il le veut, et à sa guise. Les diamants et l’or de Ndassima lui appartiennent de droit. Et c’est l’argent des richesses de ce sous-sol qui lui permet de payer ses généraux à raison de cinq cent mille francs  (500.000F)CFA par semaine. Sera-t-il délogé ? Abandonnera-t-il l’exploitation illicite de nos richesses ? Dieu seul le sait.

En plus de cela, Ali Daras est comparable à Mahamat Alkhatim car il n’hésite pas à massacrer les populations non musulmanes dès lors qu’un sujet peuhl est tué. C’est ce qui s’est passé le mois de septembre dernier à Kouango où plusieurs habitants des villages ont été massacrés et leurs maisons incendiées. Beaucoup ont dû se refugier de l’autre côté de la rive, principalement en République Démocratique du Congo. Tous les habitants de la Ouaka et de la Basse-Kotto sont aujourd’hui ses vassaux. Incroyable, mais pourtant vrai. Qui peut dire le contraire ?

Récemment le rebelle camerounais Sidiki est entré dans la danse. Une  bonne partie de la région de l’Ouham-Péndé est présentement sous la domination de ce nouveau seigneur de guerre dont son mouvement politico-militaire s’appelle RRR (Retour, Réhabilitation…). Il ya aussi d’autres seigneurs de guerre qui occupent illégalement le territoire centrafricain et écument le peuple à petit feu, nous pouvons citer Joseph Kony de la LRA. Donc la liste n’est pas exhaustive.

Au regard de ce tableau sombre, apocalyptique de la situation qui prévaut en RCA, l’on pourrait affirmer  que le pays de Boganada, paix à son âme, est morcelé, partagé entre les groupes politico-militaires. D’où l’urgence de trouver des stratégies adéquates pour contrer leur influence, leur hégémonie, leur prédominance sur le pays et les populations. C’est le moment ou à jamais. Le gouvernement et la Minusca doivent barrer systématiquement la route à ces malfrats, ces bandits de grand chemin, ces hors-la-loi, ces seigneurs de guerre. Sinon …

Denis LOUGOUSSOU-NGOUVENDA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×