JOACHIM KOKATE FACE A LA PRESSE : « DOLOGUELE EST ...

Jeudi 22.06.2017 : 10H14

JOACHIM KOKATE FACE A LA PRESSE : « DOLOGUELE EST UN CITOYEN DANGEREUX. LES CENTRAFRICAINS DOIVENT SE MEFIER DE LUI »

Kokate« Joachim Kokaté s’est entretenu avec la presse ce mercredi 21 juin 2017 au Stade 20.000 places à 11 heures. D’après ce dernier, "J’ai fait un travail patriotique pour sauver mon pays d’une autre crise encore plus profonde . Je me pose la question de savoir, qu’est-ce que Dologuélé est allé chercher à Rome, avec Sant’Egidio ? Pourquoi la rébellion continue après l’élection démocratique de Touadéra ? Les assoiffés du pouvoir cherchent par tous les moyens à déstabiliser le président Touadéra pour replonger le pays dans une crise plus grave qu’en 2013. Ils mettent les groupes armés à contribution. Les groupes armés sèment l’horreur, mettent la pression pour démontrer que Touadéra est incapable, incompétent, il ne fait rien pour sécuriser les populations. C’est pourquoi, je ne veux plus que le sang des Centrafricains coule encore. C’est déjà trop. Qu’on arrête avec les coups bas. On appelle les groupes armés, on leur donne de l’argent pour qu’ils aillent semer le désordre. En dénonçant ce projet de coup d’Etat, j’ai rendu service au peuple centrafricain. Pour moi, c’est fini avec la rébellion et les tentatives de déstabilisation. J’ai alerté tous les frères d’armes et tous ceux qui tiennent les armes de ne pas céder à certains hommes politiques qui les manipulent. Les leaders politiques vont se cacher dans les ambassades pour être évacués, car ils ont plusieurs nationalités. Cependant, les pauvres citoyens sont massacrés, n’ont pas de toits…" Nous y reviendrons dans notre prochaine édition pour des analyses et commentaires plus approfondis. ». Voici les propos introductifs.                Julien BELA

Je vous remercie vivement d'être présents à cette conférence de presse organisée à l'issue de l'affaire de la tentative de coup contre le président TOUADERA et son gouvernement.Dologuele

Certains parlent désormais de l'affaire « DOLOGUELEGATE » parce que c'est le député et président de l'URCA qui est l'auteur moral et chef d'orchestre de cette tentative satanique de déstabilisation et du renversement du président démocratiquement élu et son gouvernement.

Chers Mesdames et Messieurs des médias,

Chers Centrafricaines et Centrafricains.

Comme vous le savez, je viens d'arriver ce mercredi matin à Bangui de provenance de Paris où je suis parti en urgence pour des raisons familiales.

Contrairement à la machination et montage politique de certains oubanguiens de la politique Centrafricaine et leurs propagandistes présents dans les réseaux sociaux qui ne cessent de semer et alimenter la confusion en diffusant des contrevérités sur ma personne en prétendant que j'aurais fui le pays pour se réfugier en France grâce à des millions de FCFA que j'aurais bénéficié de, je ne sais qui ?

Tout ce bla-bla d'une autre époque n'est que de la pire sorcellerie ou de l'oubanguinerie.

L'oubanguinerie n'est autre que cette vieille méthode et pratique de vieux politiciens Banguissois de fomenter le complot et le mensonge contre les adversaires politiques.

Chers Centrafricaines et Centrafricains,

Cette conférence de presse sera l'occasion pour vous qui êtes présents et à l'ensemble du peuple centrafricain et sa diaspora partout dans le monde, de savoir qu'est-ce qui s'est réellement passé le 11 Mai 2017 au domicile de l'ancien Premier Ministre et Président en exercice de l'URCA, M. DOLOGUELE.

Cette conférence de presse vous permettra aussi de connaître le vrai visage de certains de nos acteurs politiques et singulièrement le député et président de I'URCA, DOLOGUELE.

Enfin, cette conférence de presse doit vous permettre d'apprécier le degré zéro de responsabilité politique de l'ancien PM DOLOGUELE, un mauvais perdant et candidat malheureux au second tour de la présidentielle de l'année dernière.

Le président de l’URCA et député DOLOGUELE a totalement perdu son sang-froid en me traitant de voyou parce que j'ai refusé d'accepter et de m'associer à son projet démettre à genou ce pays afin de satisfaire à ses ambitions personnelles.

Il multiplie des sorties médiatiques et des rendez-vous clandestins, voire honteux auprès de l'exécutif afin de solliciter la clémence et le règlement à l'amiable de son projet de coup d'état dont il a tenté de m'associer.

Chers Centrafricaines et Centrafricains,

Qu'est-ce qui justifierait cette agitation politique et la perte de sang-froid de M. DOLOGUELE s'il ne se reprochait rien ?

Pourquoi tremble-t-il en tentant de m'intimider avec des déclarations et menaces dans certains médias étrangers ?

Et pour mieux jouer son spectacle politique au rythme de la Tango qui ne l'honore et ne le grandit pas, il tente de distraire le peuple Centrafricain en se victimisant sous prétexte que le pouvoir en place l'aurait piégé.

Non et 3 fois non, M. DOLOGUELE s'est piégé lui-même et il doit assumer sa tentative de déstabilisation et du renversement du Président TOUADERA et du gouvernement.

Est-ce qu'il croit que le peuple centrafricain qui a fait confiance au Président TOUADERA en l'élisant triomphalement l’année dernière serait idiot et aurait la mémoire courte ?

Quel souvenir politique aurait le peuple Centrafricain de son passage à la primature en tant que PM du gouvernement du Président PATASSE ?

N'est-ce pas les arriérés de salaire des fonctionnaires qui sont  le seul bilan amer laissé par son gouvernement ?

Est-ce que le peuple Centrafricain serait à nouveau tenté de réessayer l'échec de la politique économique et sociale conduite par M. DOLOGUELE alors PM du gouvernement PATASSE ?

Chers Centrafricaines et Centrafricains,

Je n'ai pas trouvé bienveillant, voire respectueux des institutions, la façon dont le député et président de I'URCA tente de se dédouaner de son ambition à déstabiliser et renverser le Président TOUADERA et son gouvernement.

Pourrais-je apprendre demain qu'il aurait été en contact avec les rebelles de la RDC arrêtés à Bangui et qui voulaient déstabiliser et renverser le gouvernement de Bangui et de Kinshasa ?

Je crois qu'il n'aurait pas franchi cette ligne rouge bien qu'il soit un assoiffé du pouvoir et heureux d'être traître de lui-même, et peut-être un traître génétique.

Chers Centrafricaines et Centrafricains,

Le député et président de l'URCA tente de cacher son échec et bilan catastrophique lorsqu'il était PM du président PATASSE en qualifiant le pouvoir en place d'incompétent.

Je lui réponds tout net que c'est une sauce politique au goût infect car il donnerait l'impression de souffrir d'une grave crise de mémoire en ignorant son propre bilan.

Peut-il être au moins honnête de dire aux Centrafricaines et Centrafricains,

Dans quel état le président TOUADERA et son gouvernement ont-ils trouvé ce pays l'an dernier par rapport à l'époque où M. DOLOGUELE était PM du président PATASSE ?

Chers Mesdames et Messieurs des médias,

Chers Centrafricaines et Centrafricains.

Revenons dans le vif de cette conférence de presse, c'est-à-dire la tentative de déstabilisation et du renversement du président TOUADERA et de son gouvernement par le député DOLOGUELE.

Sachez que j'ai l'élément sonore de l'intégralité d'entretien entre M. DOLOGUELE et moi-même qui confond totalement le comploteur du coup d'état. Cet élément sera joint à ma plainte contre le président de l'URCA et je le remettrais aux autorités judiciaires de notre pays.

J'ai confiance à la justice de notre pays. J'ai confiance à l'indépendance de nos organes judiciaires, de leur indépendance qui fait la fierté de notre justice.

Que m'avait dit concrètement l'ancien PM du président PATASSE et député DOLOGUELE ?

ici vient maintenant l'occasion de détailler avant de répondre aux questions des médias.

**************

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire