JEAN EUDE TEYA ET LA GESTION DES ...

Mercredi 06 Sept 2017 : 08H52

JEAN EUDE TEYA ET LA GESTION DES ZONES MINIERES.

Jean eudes teyaL’ancien ministre d’Etat, Jean- Eude Teya, avait écrit un livre sur la gestion des zones minières en Centrafrique. Il a développé sa théorie avant d’être ministre, puis ministre d’Etat dans le régime Bozizé. Après avoir lu ce livre, Centrafric Matin s’est dit, enfin, nous avons un vrai ministre à vie des mines. La théorie précède la pratique. Nous nous attendions à ce qu’une telle personne ressource soit mise à l’épreuve pour expérimenter sa théorie. Le gouvernement y gagnerait énormément en ressources financières et en maîtrise de la gestion des zones minières.

La maîtrise de la gestion des zones minières a plusieurs avantages. Réduire au minimum la fraude, un contrôle plus aisé du flux diamantifère, l’identification des acteurs du circuit du diamant, ce qui facilite énormément le travail à l’ITIE-RCA. Les collecteurs, les bureaux d’achats, les coopératives minières, les ouvriers miniers seront mieux lotis, ce qui concourt très largement à la transparence dans les industries extractives.

Les zones minières sont infectées par des individus venus des quatre coins du monde. La fraude a atteint un seuil suicidaire pour la caisse de l’Etat. Le dernier cas en date, est la saisie des diamants à l’aéroport du Cameroun, d’une valeur de 600 millions de FCFA. Le gouvernement n’a nullement toussé sur ce scandale minier retentissant. C’est le gouvernement qui est éclaboussé. La RCA saigne à flot du diamant et de l’or depuis des siècles, mais le pays est aussi pauvre et la lanterne rouge de la planète. Par le Tchad, le Soudan, la RDC, le Congo, le Cameroun, les circuits mafieux foisonnent l’ancien ministre Jean Eude Teya à cette vision et la théorie. Malgré sa présence au sein du régime Bozizé, personne n’a eu la présence d’esprit de mettre l’homme qu’il faut, à la place qu’il faut. L’ITIE-RCA est pratiquement au chômage et tourne les pouces. L’ancien ministre d’Etat Jean-Eude Teya est encore valide, vivant. Ne peut-on pas lui faire appel pour expérimenter sa théorie, rationnaliser et rentabiliser les zones minières au profit de l’Etat et du peuple centrafricain ? Les Centrafricains ont droit à une vie décente, à la prospérité. Pour y parvenir, le gouvernement doit mettre tous les atouts de son côté, afin de répondre aux attentes du peuple centrafricain. La Haute Autorité chargée de la bonne gouvernance aura une grande lisibilité dans les zones minières, facilitant ses interventions pour moraliser les coopératives et les ouvriers miniers à développer le patriotisme et à jouer à la mère-poule sur les richesses de leur pays.

Les Centrafricains d’abord et la RCA avant tout. La crise de croissance et de maturité que traverse la RCA, finira un jour. Nantis des méfaits de cette crise, les Centrafricains sauront éviter le pire dès qu’une fumée se lève quelque part. Quand on est mordu par un serpent, on sursaute à la vue d’une corde. Les conséquences de cette crise porteront les Centrafricains à la maturité.

 Julien BELA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire