« IL Y A LA PRESENCE DES MERCENAIRES ETRANGERS DES PAYS

« IL Y A LA PRESENCE DES MERCENAIRES ETRANGERS DES PAYS VOISINS EN RCA QUI SONT LA CAUSE DES VIOLENCES ET EXACTIONS »

Ali ndarasC’est la principale conclusion tirée du rapport de travail du Groupe d’Experts des Nations Unies sur la RCA, après avoir passé treize (13) jours dans certaines régions du pays. Nous précisons que ce rapport a été rendu officiel et public par le porte-parole de cette mission onusienne, le mercredi 19 octobre 2016, sur les ondes de la radio Ndéké-Luka.

Selon ledit rapport, « il y a la présence des mercenaires étrangers des pays voisins en RCA et qui sont la cause des violences et exactions perpétrées sur les civils. Il ne faut pas aussi perdre de vue la présence en RCA, du pasteur Joseph Kony, dans l’extrême Sud-est du pays. Ce mouvement rebelle ougandais n’a pas de motivations politiques, mais commet de graves crimes, violences et autres exactions dans cette région précitée. Il incombe donc à l’Etat centrafricain de les traquer et de les mettre soit à la disposition de la justice (CPS et CPI), soit de les rapatrier dans leurs pays d’origine. Aussi, il serait judicieux pour les autorités de la RCA, de mettre en circulation des fichiers uniformisés et détaillés, pour procéder au recensement des populations sur toute l’étendue du territoire national. Et ce, dans le but de détecter les étrangers qui vivent illégalement et illicitement en RCA, d’une part, et de barrer la route aux autres qui veulent s’y infiltrer de manière frauduleusement et irrégulière ».

Mais il se pose un problème dans ce rapport du Groupe de Travail d’Experts de l’ONU. C’est celui de la non réhabilitation et du non redéploiement des Forces Armées Centrafricaines (FACA), depuis plus de trois (3) ans. Dans ce cas de piètre figure, sans son armée, comment l’Etat Centrafricain peut-il traquer ces mercenaires étrangers, pour les mettre à la disposition de la justice ? Et que font réellement les Casques Bleus de la Minusca ? Ne sont-ils pas habilités dans le cadre de leur mandat, de poursuivre, de traquer et d’arrêter tous ces mercenaires et criminels, pour les mettre à la disposition de la justice ? Autant d’interrogations qui dépassent tout entendement humain.

 

Le Petit YEKOA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×