GIOVANNI, PRETRE COMBONIEN ET CURE, REND LA VIE INFERNALE AUX..

Lundi 09.01.2017 : 09H49

GIOVANNI, PRETRE COMBONIEN ET CURE,  REND LA VIE INFERNALE AUX DEPLACES DE NOTRE DAME DE FATIMA :

EGLISE OU TRIBUNE D’INJURES

Curier paroisse

Le curé Gabriel, devenu par la force des choses, gestionnaire des Comboniens, a été un bon prêtre, un vrai serviteur de Dieu, un humaniste. Il avait de très bonnes relations avec les déplacés du site de la Paroisse Notre Dame de Fatima (NDF). Il les entretenait comme des êtres humains, comme des semblables, comme des créatures de Dieu, à l’image de Dieu. Depuis que le Père Gabriel a été muté, c’est l’enfer, un vrai calvaire que vivent les déplacés de NDF. En pleine messe, Gustave Dallé, président du Conseil Paroissial s’en prend ouvertement aux déplacés du site, hommes et femmes confondus. Et pourtant, c’est l’UNICEF qui paie l’électricité sur le site de NDF au profit des déplacés. Cela profite aussi aux prêtres sans scrupule, sans âme, ni conscience. OXFAM, ONG humanitaire internationale entretient la douche et le forage qui fournit de l’eau aux déplacés. Curieusement et contre toute attente, les prêtres monopolisent le forage, s’en servent et privent les déplacés d’eau. Ces prêtres vivent royalement avec les bienfaits des ONG sur le dos des déplacés. Une vraie traite des êtres humains.Notre dame de fatima 1

Un écran ou poste téléviseur, don de l’ONG humanitaire internationale OIM aux déplacés du site de NDF, a été confisqué. Seuls les prêtres ont le droit de regarder la télévision et non les déplacés qui sont des sous-hommes, des mécréants. Il en est de même d’un groupe électrogène, don de l’OIM qui accompagnait le poste téléviseur. Ces dernières semaines, les prêtres refoulent les ONG humanitaires, repoussant toute assistance aux déplacés, histoire de les obliger à quitter le site de NDF. Les déplacés sont traités pires que des animaux. Pourquoi les prêtres ne sont pas restés à Saint-Michel (5ème Arrondissement), à Saint-Mathias (3ème Arr.) ? Au curé Giovanni de nous répondre. Notre Dame de Fatima est sécurisé grâce aux forces internationales omniprésentes sur le site.

Lors du carnage qui a eu lieu à NDF, ce sont les déplacés qui ont transporté les cadavres de leurs compatriotes tombés sous les balles des malfrats, y compris les blessés et autres victimes dont un abbé. OXFAM s’occupe de tout sur le site de NDF. D’où et de quoi peut provenir une telle animosité de la part surtout des prêtres ? Le contingent camerounais présent sur le site, a suivi de ses propres oreilles les injures, les insultes qui fusaient, des soi-disant serviteurs de Dieu. Peut-on humilier des êtres humains à ce point ? N’est-ce pas des actes inhumains et dégradants ?

Dieu merci, le HCR, l’OIM et les affaires sociales ont fait un tour sur le site de NDF pour s’entretenir avec les déplacés, afin de les aider à libérer les lieux. Les déplacés du site de NDF sont tous les voisins immédiats de la paroisse NDF. Ce sont en majorité des chrétiens de cette paroisse. Ceux-là ne savent où aller car leurs maisons ont été incendiées, détruites totalement et se situent entre le Km5 et la paroisse NDF, depuis le pont Fodé jusqu’aux Plateaux, et les prêtres le savent bien. Ce ne sont pas les prêtres qui prennent en charge les déplacés. C’est tout juste le local, un abri pour se loger.  Gustave Dallé, président du Conseil Paroissial était au départ parmi les déplacés. Il change de costume comme le caméléon, se place du côté des prêtres et devient le bourreau de ses propres frères en détresse, traumatisés par la crise.

Notre dame de fatimaPour les jours qui suivent, en attendant que les ONG et les affaires sociales leur trouvent un peu de moyens pour déguerpir, que les prêtres arrêtent les harcèlements qui ajoutent un traumatisme au traumatisme. Ils en appellent au Cardinal Nzapalainga d’atténuer la rage de Giovanni à NDF.  L’église s’occupe des âmes humaines mais ce qui se passe à NDF, dépasse toutes les équations papales. Si l’église se transforme en enfer pour les mêmes âmes humaines en détresse, nous osons croire que de tels prêtres ne sont pas là par vocation. Ce sont des loups ravisseurs qui se cachent sous la peau de l’agneau.

 

Julien BELA

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×