GENDARMERIE DE MONGOUMBA :

Mercredi 26/07/2017 : 09H21

GENDARMERIE DE MONGOUMBA : 02 HOMMES EN PROVENANCE DE LA RD-CONGO SE SONT METAMORPHOSES EN PYTHONS TOUT EN GARDANT LEUR TETE HUMAINE

 

Ce phénomène s’est produit le vendredi 21 juillet 2017 à la Brigade de la gendarmerie territoriale de Mongoumba (préfecture de la Lobaye).

En effet, deux (2) personnes de nationalité congolaise ont été mises aux arrêts, de ne pas avoir une carte de séjour délivrée par les autorités compétentes du pays. Selon des sources émanant de cette ville, ces deux (2) personnes qu’on appelle « magiciens » faisaient l’objet de stigmatisation de la population de cette ville.

Un habitant venant fraîchement de la ville de Mongoumba, et qui a requis l’anonymat, témoigne, « ces messieurs étaient arrêtés le vendredi aux environs de 15 heures, parce qu’ils étaient soupçonnés par plusieurs personnes de pratiques occultes. La gendarmerie ayant été informée de cette nouvelle, s’est rendue au domicile de ces deux messieurs pour des enquêtes appropriées. Effectivement, les gendarmes en mission ont mis la main sur eux, y compris un lot de faux billets de banque, ainsi que des divers objets sataniques qui dépassaient l’entendement de tout le monde. Ces derniers ont été arrêtés et conduits à la gendarmerie. Le Commandant de Brigade (CB) a ordonné qu’ils soient mis en geôle.

Dans la nuit du vendredi au samedi, vers minuit, dans le cachot de la gendarmerie, un bruit semblable à un tremblement de terre s’est fait sentir. Une petite maison privée est apparue dans la geôle à côté des autres prisonniers. L’espace qu’ils ont occupé est redevenu très sombre comme un tunnel. Les autres prisonniers qui étaient en geôle avec eux, commençaient à hurler mais personne n’est venue à leur secours durant la nuit. Face à ce phénomène, le geôlier était vraiment paniqué.

Au petit matin, la nouvelle du terrible bruit s’est propagé comme une trainée de poudre.  Vers 07 heures, le CB qui était déjà au bureau, a demandé au geôlier de lui présenter les deux présumés. Une fois  la porte de la geôle ouverte, il a aperçu deux (2) gros serpents (pythons) ayant la tête humaine. Automatiquement, il saute en criant, « mama ti mbi, mbi koui awé », c'est-à-dire « maman, je suis mort ». La brigade était paniquée et tout le monde était en débandade, comme si des rebelles avaient pris le contrôle de la Brigade. Quand les badauds ont commencé à se regrouper en grand nombre au sein de la gendarmerie, ces deux (2) pythons-humains ne se gênaient pas. Un curieux a ordonné de les lapider. En écoutant cela, en un laps de temps, ils ont disparu sans laisser de trace. ».

Nous avons essayé en vain d’entrer en contact avec le CB de la gendarmerie de Mongoumba pour sa version des faits.

Il est à noter que cela fait deux (2) semaines, qu’un avion mystique des sorciers a fait un crash à Bogangolo. Aujourd’hui, ce sont deux gros serpents ayant la tête d’un être humain à Mongoumba. Vraiment, c’est trop bizarre à décrypter. Et la rédaction du journal « Centrafric Matin » pose cette question de savoir, est-ce que nous n’allons pas vers la fin du monde ? A la suite de cet évènement, nous demandons à nos lecteurs et lectrices d’être vigilants dans la vie quotidienne et de beaucoup prier, parce que tout le monde veut être satrape.

Max-Maximin-Dijon IGBELENZOGNA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire