DONALD TRUMP TRAITE MACRON D’UN « ADO P... » :

DONALD TRUMP TRAITE MACRON D’UN « ADO POLITIQUE » : LE DRIAN SERA-T-IL A WASHINGTON POUR LUI REMONTER LES BRETELLES ?

Donald trumpMacron 6Trois jours après la célébration du centenaire de l’Armistice de la première guerre mondiale, Donald Trump, le Chef de l’Exécutif américain, de retour à la Maison Blanche aux Etats-Unis, agresse et méprise Emmanuel Macron, comme un adolescent politique. RFI, spécialiste des commentaires acerbes, donne l’information sans en dire plus. Macron lui-même évite le pire, prétextant que les Etats-Unis sont des alliés historiques. Le monde est ainsi fait et il y a puissance et puissance. Car en France même, la colère gronde un peu partout et Macron crie à la récupération, à la manipulation.

Si le Tweet venait d’un chef d’Etat africain, Le Drian et madame Parly seraient dans l’avion pour aller le destituer. Dès qu’il s’agit de la plus grande puissance au monde, les Etats-Unis, sur qui s’appuie la France et par voie de conséquence l’Europe, il faut remuer sa langue un milliard de fois avant de se prononcer. Macron n’a aucune suite logique dans ses discours en direction de l’Afrique. Le discours de Macron au Burkina Faso, tranche radicalement avec la posture de la France en RCA. Un peu plus tard, Macron déclare aussi que les « Africains doivent réussir en Afrique ». Et pourtant, la France fait une ingérence flagrante en RCA, se permettant le luxe de tamiser la coopération de la RCA avec tel ou tel pays. Alors que la RCA est libre, indépendante et souveraine, et peut pactiser avec l’enfer, avec le diable, si ses intérêts doivent passer par-là. Depuis 1965, la France a réussi sadiquement à détourner la RCA de la vraie voie du développement. La France a amené Bokassa à rompre les relations diplomatiques avec la Russie et la Chine.

Depuis le départ de la Chine d’abord, ensuite la Russie, la RCA est en perte vertigineuse de vitesse. Les industries agricoles ont disparu sans laisser de trace. La production agricole a chuté de manière drastique. Etant au premier rang en termes d’agriculture en Afrique centrale, la RCA est au fond du gouffre, dernier pays, lanterne rouge de la planète. Cependant, la France s’est développée. Comme dit un adage, tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute. Et la France profite sadiquement de la naïveté des dirigeants centrafricains pour paralyser le pays, tout en pillant systématiquement ses richesses sans scrupule. Total Centrafrique, Socatraf, Sucaf, Mocaf, rapatrient tous les bénéfices sans investir dans le pays. Le chômage endémique offre à la France un champ de prédilection pour manipuler la jeunesse centrafricaine contre leurs dirigeants et feu Bokassa en avait fait les frais. Aujourd’hui, c’est encore la Société civile et les leaders politiques que la France manipule, sur fond de terrorisme d’Etat de Jean Yves Le Drian. C’est la RCA qui est l’éternel perdant, parce que sous les coudes de la France.

En 2018, au 21ème siècle, la France croit encore que cette stratégie funeste qui navigue à contre courant des intérêts de la RCA, est encore possible. Or, la RCA de 2018, n’est pas celle de 1965. Beaucoup d’eaux ont coulé sous le pont, avec une génération d’intellectuels aguerris, éclairés et lucides. La RCA a besoin de tous les pays de la planète pour son développement et pour combler son retard chronique. L’Union Européenne politique et militaire n’existe pas encore. L’EUTM n’est qu’un agrégat déguisé des forces françaises pour reprendre de la main droite, ce que la main gauche a perdu. L’Union Européenne en RCA n’est qu’un cache-sexe de la France et non une Union au sens propre du terme. Il en est de même des Nations Unies, un vrai mouchoir à jeter de la France. En écoutant Jean Yves Le Drian, le Conseil de Sécurité de l’ONU est dans la poche de la France qui peut dicter sa volonté. Trump, par son tweet, vient de démontrer que la France n’est pas l’Alpha et l’Oméga de la planète. La RCA, pays membre à part entière des Nations Unies, doit être respectée au même titre que la France a des égards pour les Etats-Unis. Toute la France peine à se prononcer sur le tweet de Donald Trump.

La RCA est désormais ouverte à tous les pays de la planète dans un partenariat gagnant-gagnant. Il y a de la place pour tout le monde, comme l’affirme si bien le président Touadéra. Sans la Chine Populaire, la RCA,  particulièrement Bangui ne serait pas éclairée. C’est encore la Chine qui revient avec Boali 2 et 3. Si la Russie peut mettre la main à la pâte énergétique, la RCA serait un pays de lumière, puisque le potentiel est énorme et disponible. La France a poussé Bokassa à rompre les relation diplomatiques avec la Chine et la Russie, sans pour autant combler le vide durant plus de cinquante ans. Le champ solaire, c’est encore la Chine, et les Centrafricains attendent la Russie dans ce secteur-clé de développement du pays. Faute de concurrence, la Sucaf est restée naine, préférant importer du sucre.

La RCA arrache sa liberté, son indépendance et sa souveraineté. Tous les bras, d’où qu’ils viennent, sont utiles pour le relèvement de la RCA, tant européens, asiatiques, américains, russes, chinois, australiens et africains. Les Centrafricains ne sont pas les damnés de la terre. La RCA est dans le vent de la mondialisation. La France, l’Union Européenne et leurs visées esclavagistes, négrières, n’ont qu’à aller se faire voir ailleurs. 

La Russie a la lourde mission de construire une armée puissante en RCA, c’est gravé en marbre.

 

Julien BELA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire