DEBY ENVOIE DES MERCENAIRES POUR PILLER LA RCA :

Mardi 28 Novembre 2017 : 11H00

DEBY ENVOIE DES MERCENAIRES POUR PILLER LA RCA : MYTHE OU REALITE ?

Deby et mercenaires« La chute du prix du pétrole sur le marché mondial a entraîné des conséquences graves sur l’économie tchadienne. Idriss Deby Itno cherche à se rattraper en envoyant des mercenaires pour piller la RCA », a déclaré en substance un citoyen tchadien de passage à Bangui, ce samedi 25 novembre 2017. C’est la preuve que les mercenaires tchadiens, Nourredine Adam, Mahamat Alkhatim, Abdoulaye Hissen et tant d’autres qui sèment la mort et la désolation au sein de la population centrafricaine, en exploitant et en pillant frauduleusement les ressources naturelles du pays ont pour couverture le président tchadien Idriss Deby Itno.

Le Tchad est l’un des pays producteur du pétrole au monde. C’est l’argent du pétrole qui a permis au président Idriss Deby Itno d’acheter des armes sophistiquées, des hélicoptères, des chars de combats et des véhicules blindés de toutes marques. Au niveau de la sous région, le Tchad est classé parmi les Etats forts car, disposant des soldats redoutables, avec toute une armada impressionnante de guerre. L’économie tchadienne repose uniquement sur la production du pétrole. Voilà que la chute du prix du baril de pétrole sur le marché mondial a entraîné des conséquences graves sur l’économie tchadienne. Et pour chercher à se rattraper, Idriss Deby Itno envoie des mercenaires tchadiens pour piller les ressources naturelles de la République Centrafricaine.

Cela n’étonne personne puisque c’est depuis très longtemps que nous attirons l’attention du gouvernement tchadien sur  les actes odieux et criminels que commettent ces mercenaires tchadiens sur le territoire centrafricain, mais sans succès. Les Nourredine Adam, Mahamat Alkhatim, Abdoulaye Hissen, pour ne citer que ceux-là, font des va-et-vient entre la RCA et le Tchad. Et ce, malgré la sécurisation musclée de la frontière centrafricano-tchadienne par les militaires tchadiens.

Le FPRC et le MPC se ravitaillent en armes sophistiquées et autres effets de guerre depuis les territoires tchadiens et soudanais. Les villes de Kabo, Bouca, Batangafo, Kaga-Bandoro…, occupées par les éléments de Nourredine, Akhatim et Abdoulaye Hissen constituent de véritables couloirs de trafics d’armes qui se développent à ciel ouvert. Ce qui  permet aux rebelles  de tuer, violer, incendier et piller le diamant, l’or, l’ivoire qui prennent la direction du Tchad et d’autres pays frontaliers de la RCA.

Pour maintenir la population centrafricaine en otage et continuer de piller les richesses du pays, Nourredine Adam, Abdoulaye Hissen et Mahamat Alkhatim ont pris pour cible Ali Darassa au motif que ce sont les éléments de l’UPC qui massacrent la population civile. Que dire des crimes et autres exactions commis par les hommes du FPRC, MPC, voire les 3R sur les paisibles populations civiles des régions de l’Ouham, l’Ouham-Péndé, la Nana-Mambéré ? Entre les factions rebelles de la Séléka : FPRC, MPC, UPC et les 3R, qui sont les plus criminels que les autres ?

Les Centrafricains ne sont pas dupes et comprennent dorénavant les véritables ennemis de la paix en RCA. La déclaration fracassante de Nourredine sur les ondes de la Radio France Internationale, annonçant le retrait du FPRC du processus Désarmement, Démobilisation, Réinsertion et Rapatriement (DDRR) n’est qu’un prétexte pour continuer de faire couler le sang des innocents et s’enrichir illicitement par le diamant et l’or du sang.

« Le président Deby est un criminel de nature », a reconnu ce citoyen tchadien. Mais le moment venu, Deby répondra de tous les actes criminels que ces mercenaires continuent de commettre en RCA.  Les enquêtes de la Cour Pénale Spéciale vont révéler au grand jour les massacres et autres crimes commis avec la complicité de  certaines puissances étrangères sur le territoire centrafricain. La révélation sur les massacres commis par les troupes tchadiennes de la MISCA sur les populations civiles vers PK12 à la sortie Nord de Bangui en est une parfaite illustration. A l’exemple du jugement de Jean Pierre Bemba Gombo et ses complices devant la Cour Pénale Internationale, nous osons croire que le président Idriss Deby Itno et ses acolytes vont tôt ou tard passer devant la justice pour répondre de leurs actes barbares et inhumains.

La Communauté internationale croise les bras et observe des sanguinaires sans âme ni conscience fouler aux pieds la loi de la République. Touadéra, en signant le décret permettant l’entrée des rebelles dans le gouvernement, cherche par tous les voies et moyens à favoriser le retour à la paix et la sécurité dans le pays. Mais ces mêmes groupes armés persistent et signent dans les actes horribles et criminels. Faille-t-il désormais pactiser avec le diable pour avoir la paix en RCA ?

Les véritables centrafricains ex-combattants Séléka ont longtemps cessé avec la violence. Le cas du MLCJ, l’une des  branches dissidentes de l’ex-coalition Séléka basée dans la ville de Birao  est là pour nous édifier. Ce sont les mercenaires étrangers qui ne faiblissent pas dans les tueries, les pillages et les incendies de villages entiers à l’intérieur du pays. Qu’est-ce que les Centrafricains ont fait pour mériter ce genre d’esclavage imposé par certaines puissances étrangères ?

La communauté internationale doit ouvrir les yeux sur la manipulation de la crise centrafricaine par le président tchadien Idriss Deby Itno. Le sang a déjà trop coulé et la souffrance de la population a débordé le vase. Nourredine Adam, Mahamat Alkhatim Abdoulaye Hissen et les autres criminels doivent être arrêtés pour favoriser la libre  circulation des personnes et des biens sur l’ensemble du territoire. C’est trop !

 

Bénistant MBALLA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×