DE L’OBLIGATION DE LA MINUSCA DE TRAITER LES GROUPES ARMES

Jeudi 02 mars 2017 : 10H04

 

DE L’OBLIGATION DE LA MINUSCA DE TRAITER LES GROUPES ARMES SUR UN MEME PIED D’EGALITE EN NE PROTEGEANT QUE LES CIVILS

 

L’une des missions premières contenues dans le mandat de la Minusca, est la protection des populations civiles contre les actes criminels et autres exactions de tout genre des groupes armés non conventionnels. Pour ce faire, les Casques Bleus de la Minusca ont l’obligation de traiter tous les groupes armés sur un même pied d’égalité, en jouant et en agissant avec impartialité à leur égard. Et ceci, rien que pour protéger les civils dépourvus de tout moyen de se défendre.

Car, un groupe armé non conventionnel est un groupe armé non conventionnel, et une rébellion demeure toujours une rébellion. De ce fait, il n’y a aucune distinction à opérer entre eux. Tout comme la coalition FPRC-MPC-RPRC pilotée par Nourredine Adam et consorts, l’UPC de Ali Daras a eu également à commettre des crimes et autres exactions de tout genre sur les populations civiles de la Ouaka en particulier, et celles du centre-est du pays en général. Et ce n’est pas le haut commandement de la Minusca qui pourra nous dire le contraire.

Pour nous, nous faisons savoir que Nourredine Adam, Mahamat Alkhatim, Azor Kalhité, Ali Daras et autres, sont tous des criminels et bourreaux du peuple centrafricain. A ce titre, il est de la responsabilité de la Minusca de les traquer tous, de les arrêter et de les mettre soit à la disposition de la justice nationale (CPS), soit de la justice internationale (CPI). Car, ils doivent répondre de leurs actes criminels et barbares perpétrés en RCA, depuis plus de trois (03) ans.

Le Petit YEKOA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire