COUP DE POUCE DU GOUVERNEMENT ET DE

Jeudi 13.07.2017 : 10H30

COUP DE POUCE DU GOUVERNEMENT ET DE LA BANQUE MONDIALE AU

DEPARTEMENT DES FINANCES : 11 VEHICULES REMIS PAR TOUADERA

Le gouvernement centrafricain et la Banque Mondiale ont volé au secours du ministère des Finances et du Budget, piloté par le ministre Henri-Marie Dondra. Il s’agit de onze (11) véhicules dont cinq (5) véhicules de types 4x4 octroyés par la Banque Mondiale et six de marque Toyota Hilux par le gouvernement. La cérémonie de la remise de ces dons a eu lieu le mardi 11 juillet 2017 et s’est déroulée sous la très haute impulsion du président de la République, chef de l’Etat professeur Faustin Archange Touadéra. On notait également la présence du Premier ministre, chef du gouvernement, Mathieu Simplice Sarandji, du ministre des Finances, Henri-Mari Dondra qui a réceptionné ces dons, du représentant de la Banque Mondiale, des directeurs généraux de la douane, des impôts et du trésor public, ainsi que le personnel dudit ministère.

Dans son allocution de circonstance, le président de la République a témoigné l’excellente relation entre la RCA et les bailleurs de fonds en général, et entre le gouvernement et la Banque Mondiale (BM) en particulier, avant de préciser, « ce don vient à point nommé soutenir l’effort d’assainissement des finances publiques que nous avons entamés depuis plus d’un an. C’est pourquoi, je tiens à remercier la BM pour sa contribution précieuse au renforcement de la capacité opérationnelle de l’administration douanière centrafricaine… Le soutien de la Banque mondiale aux régies financières, et plus particulièrement à la douane centrafricaine ne s’arrêtera pas après cette cérémonie ».

Au ministre des Finances et tout son personnel, le chef de l’Etat, Faustin Archange Touadéra a salué leurs efforts en ces termes : « Je salue les efforts que vous déployez au quotidien pour mobiliser les recettes publiques en dépit des conditions sécuritaires défavorables dans certaines régions du pays. J’espère aussi que tous ces dons ne suffiront pas si les agents des régies financières, particulièrement ceux de la douane centrafricaine ne prennent la décision de rompre avec la fraude.

Je demande à l’administration douanière de continuer à travailler dans le sens d’accroître non seulement les recettes de l’Etat mais aussi de lutter contre la fraude par une application juste des lois… Ce n’est que de cette manière que nous parviendrons ».

Le président de la République n’est pas passé par quatre chemins pour rappeler à la douane sa responsabilité. « La douane a la responsabilité non seulement de protéger l’espace économique national, mais aussi de protéger les biens qui sortent et entrent dans notre pays. J’ose espérer que ces dons qui viennent s’ajouter à ceux acquis sur le budget national, continueront à soutenir les efforts de la douane et faciliter la mise en œuvre de la politique de mobilité et de redéploiement des agents de douane pour sécuriser et accroître les recettes du pays. Ces moyens doivent permettre aux régies financières en général, et à la douane en particulier, de multiplier le nombre de convoyages qui va passer de deux (2) à trois (3) par semaine et d’augmenter en conséquence leurs performances ».

Le chef de l’Etat, Faustin Archange Touadéra n’a pas manqué d’instruire les directeurs généraux de la douane, des impôts et du Trésor à s’assurer quotidiennement de l’usage correct de ces véhicules.

En réponse aux préoccupations du président de la République, le directeur général Dieudonné Koyangbo a promis de faire bon usage de ces véhicules conformément aux souhaits du chef de l’Etat. « Nous ne ménageons aucun effort pour vous soutenir dans vos projets », a martelé le DG.

A la fin de la cérémonie, dans une interview accordée par le ministre des Finances et du Budget aux journalistes, le membre du gouvernement s’est réjoui des 11 véhicules remis par le chef de l’Etat aux régies financières. « Ces moyens roulants viennent renforcer la capacité opérationnelle de la douane centrafricaine et des régies financières », a-t-il indiqué.

Nous osons espérer que ces véhicules permettront au ministère des finances en général et aux directions de la douane, des impôts et du Trésor en particulier, d’accroître les recettes de l’Etat pour que le gouvernement puisse faire face normalement à ses dépenses régaliennes et lutter efficacement contre la pauvreté qui gangrène la population centrafricaine. Et nous souhaitons que d’autres bailleurs de fonds emboîtent le pas à la Banque Mondiale pour la réussite des reformes engagées au sein du ministère des Finances et du Budget. Que les utilisateurs prennent effectivement soin de ces moyens roulants car les défis auxquels le pays est confronté sont immenses et ne se résument pas seulement au ministère des Finances et du Budget. A bon entendeur, salut !

 

Denis LOUGOUSSOU-NGOUVENDA

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire