BATANGAFO : UNE INITIATIVE LOUABLE DE L’IMAM A LA FETE DE TABASKI

Lundi 04.09.2017: 11H31

 

BATANGAFO : UNE INITIATIVE LOUABLE DE L’IMAM A LA FETE DE TABASKI

 

La fête de Tabaski a été mise à profit par l’imam de Batangafo pour réunir autour de lui, tous les pasteurs et les prêtres, tous les serviteurs de Dieu, pour jeûner, prier et louer la grandeur de Dieu pour la paix et la réconciliation nationale. Mais les hommes de Dieu ont préféré poursuivre ensemble la prière, manger ensemble. Une feuille de route a été établie à cet effet pour avancer ensemble, la main dans la main, pas à pas, afin de repousser hors de la région, les fauteurs de trouble qui, souvent partent de Bangui pour créer le chaos.

C’est une initiative communautaire à saluer, à encourager, afin que d’autres régions puissent s’en inspirer. Les responsables locaux de chaque région doivent prendre des initiatives, se mettre ensemble, avancer ensemble, pour barrer la route aux ennemis de la paix et de la réconciliation nationale. Les affrontements n’ont plus de sens, car nous nous détruisons nous-mêmes, privant ainsi le pays des bras valides pour sa reconstruction et son développement. Les mercenaires de tout poil en profitent pour envahir notre pays, afin de piller nos richesses.

A cela s’ajoute la transhumance armée, un autre phénomène qui s’est imbriqué dans la crise. Les groupes armés ont ouvert la porte à tous les virus les plus mortels qui envahissent le pays. Faut-il continuer dans ce sens, livrer notre pays en pâture à tous les mercenaires de la planète ? Les Centrafricains doivent compter sur eux-mêmes pour sortir de la crise et non sur une puissance quelconque. Au Rwanda, tout a été détruit dans le pays, et ce peuple s’est mis ensemble pour sortir du génocide et reconstruire leur pays. Les Rwandais ont réussi à effacer les traces du passé pour se projeter en avant. Le Rwanda est aujourd’hui cité comme un exemple dans le monde pour son développement exponentiel.

Les Centrafricains ont les mêmes têtes, les mêmes bras, les mêmes pieds et peuvent sortir par eux-mêmes de cette crise. La Sangaris a passé la main à la Minusca au lieu de passer la main à la RCA. C’est parce que l’armée est en totale déconfiture. Les autorités, bien que démocratiquement élues, ne sont que l’ombre d’elles-mêmes. Or, la Minusca n’a pas la capacité de tout faire. Voila pourquoi la crise s’éternise. La Cour Pénale Spéciale (CPS) sera bientôt opérationnelle pour activer le levier du droit. Ceux qui ont la conscience lourde, chargée de crimes et des crimes économiques, cherchent par tous les moyens un coup d’Etat. Une manière de faire obstruction à la justice. Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles. Toutes les tentatives échouent les unes après les autres, notamment l’occupation de l’ensemble du pays, les appareils de communication saisis à l’aéroport et un véhicule suspect avec des passagers suspects qui s’est introduit dans le convoi de la Minusca. Et tout cela en provenance de Bangassou. Les ennemis de la République et de la paix ne démordent pas.

 

Julien BELA      

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire