AUX GROUPES ARMES NON CONVENTIONNELS :

Lundi 26.12.2016 : 10H55

 

AUX GROUPES ARMES NON CONVENTIONNELS : QUE DEVIENT L’ACCORD D’ENGAGEMENT SUR LE PRINCIPE DDRR DU FNB

A la veille de la clôture officielle des travaux du Forum National de Bangui (FNB), le 10 mai 2015, il y a eu la signature de l’Accord d’Engagement de Principe sur le DDRR entre les groupes armés non conventionnels et l’Exécutif de la transition. A cet effet, dans cet accord, il y a des clauses contraignantes à respecter mises à la charge de ces groupes armés ainsi que de l’Exécutif de transition.

Depuis le retour de la RCA à l’ordre Constitutionnel, le 30 mars 2016, les nouveaux dirigeants légitimes ont fait sien l’Accord d’Engagement de Principe sur le DDRR, héritage important du FNB. D’où ils se battent sans relâche pour mobiliser les ressources financières, à mettre à la disposition de la Coordination Nationale de Pilotage de ce processus DDRR. Et cela en privilégiant le dialogue ouvert et franc avec tous les groupes armés non conventionnels, tout en les impliquant effectivement tous à chaque étape d’évolution de ce processus DDRR. Car il faut rectifier les tirs et corriger les erreurs du passé, ayant conduit la RCA et son peuple, dans une grave crise politico-militaire sans précédent, depuis plus de trois (3) ans. N’oublions surtout pas que de la réussite du processus DDRR en RCA, va dépendre en grande partie, le retour définitif de la sécurité et de la paix.

Force est malheureusement de constater qu’à ce jour, les groupes armés non conventionnels, particulièrement les factions de la nébuleuse ex-coalition Séléka, continuent toujours de tuer des civils, d’incendier des maisons et villages, de commettre d’autres exactions dans l’arrière-pays. Au lieu de stocker leurs armes de guerre, leurs minutions et autres effets militaires dans leurs bases de cantonnement identifiées à travers le pays ; les combattants de ces groupes armés, préfèrent plutôt les porter devers eux, au vu et au su de tous, y compris des Casques Bleus de la Minusca. Incroyable, mais pourtant vrai.

Jusqu’à quand les groupes armés vont-ils continuer à prendre en otage tout un peuple ? Et pour gagner quoi par la suite ? Alors que nous nous approchons sûrement et doucement de la fin de cette année 2016, nous lançons ici un appel patriotique à tous les groupes armés sans exception, de déposer et de faire taire les armes en RCA. Et ceci, au nom de la sécurité, de la paix et dans l’intérêt général de la nation. Car, il y a « un temps pour faire la guerre, et un temps pour faire la paix », dit-on.

 Le Petit YEKOA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire