ABDOULAYE MISKINE : « 18 NATIONALITES COMPOSENT

Mardi 06/03/2018 : 9H35

ABDOULAYE MISKINE : « 18 NATIONALITES COMPOSENT LES GROUPES ARMES QUI PASSENT DE 14 A 21 AUJOURD’HUI »

Abdoulaye miskineAbdoulaye Miskine, leader du FDPC s’est exprimé sur une vidéo envoyée aux Centrafricains qui circule. Le leader du FDPC a exprimé son amertume face à la souffrance des centrafricains : « Il y a 18 nationalités au sein des groupes armés qui sont passés de 14 à 21 et ce n’est pas fini. C’est un envahissement de la RCA par le Sahel : des Tchadiens, des Nigériens, des Maliens, des Mauritaniens, des Soudanais du Nord et du Sud, des Ougandais et la liste est longue. Je pense que seule la communauté internationale doit intervenir militairement pour nettoyer le pays et libérer les Centrafricains de la souffrance… ». Le Tchad est de beaucoup dans la crise centrafricaine qui n’en finit pas. Tous les malheurs de la RCA proviennent du Tchad. Le président Deby, malgré ses ambitions hégémoniques, n’a pas vaincu le terrorisme au Nigéria et dans le Sahel.

Nous osons croire que la Russie mettra la main à la pâte pour libérer la RCA en aviation, en véhicules blindés, en missiles sol-sol pour arrêter l’envahissement de la RCA. Pour Abdoulaye Miskine, l’Exécutif centrafricain doit arrêter de prendre les groupes armés dans le gouvernement. Son impression est que, si vous massacrez, on vous intègre au gouvernement. « Le FDPC a pris part à tous les rounds des négociations, Brazzaville, Rome, mais n’a jamais été appelé au gouvernement. Cela ne l’empêche pas de compatir à la douleur des Centrafricains, à leur souffrance. Il a eu le cœur brisé en entendant le massacre des humanitaires et des cadres de l’Education nationale de notre pays. Les projets d’urgence ont-ils un sens dans un pays où les armes continuent de crépiter ? Qu’en est-il du DDRR ? Est-ce qu’il y a réellement l’argent du DDRR ?  Quand est-ce qu’on verra la couleur ? Abdoulaye Miskine est partisan de la paix et de la réconciliation nationale afin que chaque centrafricain puisse travailler pour subvenir à ses besoins.

La communauté internationale et plus singulièrement la Russie, doit aider la RCA à sortir de l’envahissement. Les groupes armés se subdivisent, se multiplient comme le ténia. Il faut tuer pour intégrer le gouvernement. C’est un cycle très dangereux selon la vision de Abdoulaye Miskine. Depuis quelques jours, ce sont des Tchadiens à dos de chevaux qui viennent incendier, massacrer la population civile, avant de se retirer au Tchad. C’est à fréquence régulière qu’ils font ces incursions en RCA : Ngaoundaye, au-delà de Paoua et le long de la frontière. Ce phénomène ne date pas d’aujourd’hui. La dernière fois, ces éleveurs tchadiens qu’on appelle « Mbarara » ont pénétré jusqu’à Kaga-Bandoro, incendiant des villages et massacrant la population civile. Les FACA sont en phase de réhabilitation et d’adaptation aux armes russes. Or, il leur faut des chars blindés, des véhicules de transport des troupes, des véhicules d’assauts, des véhicules de patrouilles, pour leur mobilité, pour les interventions rapides en cas d’attaques des villages, afin de sécuriser la population civile.

Les populations déplacées et celles qui sont en exil, doivent regagner leurs familles afin de reconstruire les maisons incendiées et les champs pillés. En tout état de cause, reprendre une vie digne des êtres humains. Malheureusement, ni les humanitaires, ni les Casques Bleus ne sont épargnés. Curieusement la Minusca attend, mais les groupes armés n’attendent pas, ils tuent systématiquement. Il faut bien que les Etats-Unis, la Chine, la Russie puissent doter les FACA en moyens roulants afin de parer au plus urgent. Les Centrafricains seront exterminés par les envahisseurs, avec le concours du président Idriss Deby et les mercenaires tchadiens. Les Centrafricains veulent vivre en paix dans leur pays, n’en déplaise à la convoitise du Tchadien Deby.

Il ya des pilotes à l’armée de l’air au sein des FACA qui peuvent contribuer à la restauration de la paix sur l’ensemble du territoire national. Les pâturages, l’eau, les ressources minières de la RCA font l’objet de convoitise de la part du Tchad. Les FACA doivent être déployées le plus rapidement possible pour sauver des vies humaines. La RCA a besoin des bras valides pour son économie et son développement dans la perspective des Objectifs du Développement Durable d’ici 2030. Il est difficile de construire une économie en pleine insécurité généralisée. Le cas de Kaga-Bandoro est très édifiant, car les édifices publics réhabilités pour la restauration de l’Autorité de l’Etat ont été détruits par Alkhatim et ses éléments.

Pour Abdoulaye Miskine, toutes les actions doivent converger vers la restauration totale de la paix sur l’ensemble du territoire national. C’est pourquoi il interpelle la Communauté internationale à sauver la RCA en danger de mort. Le gouvernement doit s’investir totalement  pour la paix, rien que la paix, la sécurité et la réconciliation nationale. Il faut absolument la paix. Abdoulaye Miskine partage avec ses compatriotes ces moments difficiles. Un jour, il sera de retour au pays pour vivre la faim, la misère, la souffrance comme tous les autres centrafricains.

 

Julien BELA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire