ABDOULAYE HISSENE : « PLUS JAMAIS çA,...

Mercredi 11 Oct. 2017 : 09H58

ABDOULAYE HISSENE : « PLUS JAMAIS çA, AUCUN COUP DE FEU SUR TOUTE L’ETENDUE DU TERRITOIRE NATIONAL », MYTHE OU REALITE ? ET ALI DARASSA ?

Abdoulaye h et ali darasles Centrafricains sont habitués aux élucubrations des leaders des groupes armés. Des Anti-Balaka aux ex-Séléka (FPRC, UPC, MPC, 3R) et tant d’autres. Combien d’Accords ont été signés avec les groupes armés depuis le début de la crise ? Aucun n’a été respecté par les différentes rébellions. Abdoulaye Hissène dit une chose, Ali Darassa dit une autre. Pour Ali Darassa à l’AFP, « la guerre est loin d’être terminée… », alors que Abdoulaye Hissène affirme et proclame une trêve. Qui dit mieux ? Abdoulaye Hissène n’est pas sur la même longueur d’onde que Ali Darassa. Pire encore et contre toute attente, Ali Darassa accuse le gouvernement de l’attaquer à travers les Anit-Balaka. Est-il tombé sur la tête ? Ali Darassa ne maîtrise nullement les contours de la crise et ne connaît pas son véritable ennemi. Ali Darassa est entrain de délirer.

Touadéra a été démocratiquement élu. Il n’est pas un chef de guerre comme Ali Darassa, Djotodia, Bozizé, Nourredine, Abdoulaye Hissène. Dès son investiture, il a opté pour la main tendue de manière fraternelle, par le dialogue et la non violence. Il a maintenu ce cap jusqu’à ce jour. Malheureusement, les groupes armés ont refusé cette main tendue. Les violences ont explosé de plus bel : Bambari, Kaga-Bandoro, Bria, Mobaye, Alindao, Gambo, Bangassou, Kabo, Batangafo, Bocaranga. Ali Darassa s’apparente désormais à un extraterrestre qui a raté sa trajectoire. Les Anti-Balaka ont tenu réunion sur réunion, cherchant un coup d’Etat avec une lampe torche en plein midi, comment peuvent-ils coopérer avec un gouvernement qu’ils rejettent systématiquement ? Ali Darassa a perdu la tête et ferait mieux de consulter un médecin.

Faut-il croire de l’autre au chant de sirène de Abdoulaye Hissène ? Non, les Centrafricains ne sont pas dupes. Abdoulaye Hissène doit faire suivre sa déclaration par des instructions de cantonnements et de dépôts des armes. Les hommes du FPRC détiennent leurs armes. Alors, les paroles en l’air ne valent rien et ne sauraient tromper ni le gouvernement, ni la Minusca, encore moins le G-8 et le peuple centrafricain. Un menteur n’est jamais cru, même quand il dit la vérité… ». Il n’y a que des actes concrets qui peuvent convaincre le peuple centrafricain. Jonas Savimbi, John Garang, ces puissants chefs rebelles ont disparu en un clin d’œil. La guerre a un début et une fin quelque part. Abdoulaye Hissène est-il devenu l’empereur des groupes armés ? Son appel sera-t-il entendu ? Une trêve unilatérale n’en est pas une, c’est de la poudre aux yeux.

Les Centrafricains attendent de voir les groupes armés déposer les armes volontairement. Les groupes armés peuvent-ils se prévaloir des revendications ? Un gouvernement légitime, démocratiquement élu, doit-il faire la volonté des barbares, des sanguinaires, des assassins, des tueurs patentés, des croque-morts, des destructeurs, au détriment de la grande majorité de la population ? Quelques poignets d’individus baignant dans le sang, parce qu’ils ont des armes, veulent imposer leur diktat à la majorité. Bozizé et les Anti-Balaka, Djotodia et les Séléka, se mordent les queues depuis décembre 2012 à ce jour. Ali Darassa aurait-il peur d’accuser Bozizé pour ne pas attirer sa foudre ? Et pourtant, Ali Darassa connaît bien ceux qui manipulent les Anti-Balaka. Bozizé a ses tentacules depuis Bangui jusque dans les provinces du pays. Les Centrafricains sont en présence de deux déclarations diamétralement opposées entre Abdoulaye Hissène et Ali Darassa. Il est clair que les propos de Abdoulaye Hissène n’engagent que lui et le FPRC.

L’exemple du MLCJ aurait dû inspirer les autres groupes armés. Le patriotisme du MLCJ n’est plus à démontrer. En plus du Pré-DDRR, le MLCJ cherche à engager ses combattants dans des activités génératrices de revenu. Il est entrain de réhabiliter un parc, avec plusieurs volets d’un projet d’élevage des poulets, des poissons. Ce parc permettra de conserver les espèces de tortues géantes, des espèces rares d’antilopes en voie de disparition qu’on appelle le « Grand Koudou ». Voilà un groupe armé qui aime son pays et qui a tourné le dos à la guerre depuis très longtemps. Le groupe militaro-politique MLCJ mérite une prime à la paix pour encourager ses leaders qui sont des patriotes convaincus, de vrais fils de Centrafrique. Faut-il massacrer tous ses compatriotes pour quelques postes ministériels ? Abdoulaye Hissène n’a-t-il pas échappé à un enlèvement sous le règne de Djotodia ? Des analphabètes dans un gouvernement en cette ère de technocrates et de nouvelles technologies, c’est ramener la RCA au moyen âge ou à l’âge de la pierre taillée. Pire encore, Nourredine Adam a démissionné de lui-même, du ministère d’Etat qu’il occupait, pour analphabétisme et incompétence notoires.

Les manœuvres de diversion ont trop duré. Les groupes armés sont hypocrites, fourbes, imposteurs, menteurs, assassins, croque-morts, tueurs patentés, destructeurs sans foi ni loi, sans âme ni conscience, de vrais marchands d’illusions.

Une chose est sûre et certaine, la Cour Pénale Spéciale les attend de pieds fermes. Quelque soit le temps que les groupes armés règneront, ils termineront leur course à la barre. Hissen Habré, Pinoché et tant d’autres chefs de guerre ont fini par être rattrapés par la justice. La force aveugle, brute, violente, barbare, sanguinaire a ses limites.

Julien BELA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×