A QUAND LA DELIVRANCE DE LA CARTE DE SEJOUR ?

Lundi 16 Janvier 2017 : 10H16

 

  MINISTERE DE LA SECURITE PUBLIQUE :  A QUAND LA DELIVRANCE DE LA CARTE DE SEJOUR ?

 

Le Forum National de Bangui (FNB) s’est tenu, il y a de cela vingt (20) mois. Au cours de cette assise nationale qui a regroupé plus de cinq cents (500) participants, des recommandations ont été adoptées, parmi lesquelles nous citons, « la délivrance de la carte de séjour ». Et ces cartes de séjour devraient être délivrées aux étrangers qui pullulent en Centrafrique, sans pour autant avoir un papier sur eux. Force est malheureusement de constater que  rien n’a été fait jusqu’à ce jour. Et la rédaction de Centrafric Matin s’interroge en ces termes : « à quand la délivrance de la carte de séjour » ?

Cette interrogation, pour nous, tombe à point nommé. Car vous êtes sans ignorer que la crise qui perdure encore, est entretenue par des étrangers qui ont séjourné en Centrafrique en situation irrégulière. Aujourd’hui, ce sont  eux qui tirent la ficelle vers eux. Les vrais centrafricains de souche qui sont entrés dans la rébellion déclenchée par la coalition Séléka, ont pratiquement tous abandonné l’usage des armes. Ils n’attendent que le DDRR pour entrer dans la communauté afin de refaire leur vie comme de bons citoyens. Ils sont prêts pour le moment. Dès que le top sera donné, ils vont déposer leurs armes. Mais ceux qui persistent et signent dans des actes barbares sur les populations civiles, ne sont autres que des étrangers qui prennent les armes pour le bout de leur nombril. Et ces personnes n’ont pas droit de cité en RCA. Ceux qui seront désarmés ou qui déposeront volontairement leurs armes, s’ils désirent rester en Centrafrique, doivent avoir leur carte de séjour. Pour cela, ils doivent être de bonne moralité.

En outre, durant ces derniers jours, des tensions sont montées entre les ressortissants de la République Démocratique du Congo et certains habitants des villages. Les sujets congolais, communément appelés « Monan » ne se comptent plus en République Centrafricaine. A Bangui et dans les préfectures de l’Ombella-Mpoko, Lobaye, Basse-Kotte, Ouaka, Mbomou, pour ne citer que celles-ci, ces ressortissants congolais n’hésitent un seul instant à vendre des parcelles aux Centrafricains. D’autres s’en prennent violement à certains fils du pays. Vous vous souvenez qu’au village Maka3, situé dans la ville de Bimbo, un incident grave s’y est produit. D’après les témoignages qui nous sont parvenus, c’est un sujet congolais qui a attaqué un centrafricain, tout juste parce que ce dernier a refusé de lui donner le vin de palme. La tension entre ces deux (2) communautés a monté d’un cran et les répercussions de cet acte irréfléchi se sont fait sentir à Bangui.

Alors, tous ces ressortissants congolais et autres qui séjournent en Centrafrique, ont-ils leur carte de séjour ?

Nous ne le pensons pas. Respectent-ils les lois centrafricaines ? Aucunement pas. C’est pour cette raison que nous demandons au ministre de la Sécurité Publique, de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation d’instituer la carte de séjour en Centrafrique. Car tous les pays qui nous entourent délivrent des cartes de séjour à tous les étrangers vivant sur leur territoire. Et ceux-ci sont contrôlés à la loupe. Quand leur carte de séjour arrive à expiration, ils sont conduits automatiquement aux frontières. S’ils dépassent quelques jours, ils sont taxés d’amende et même tabassés par les gardes-frontières. Ce ne sont pas les Congolais qui nous démentirent à ce sujet. Si nos mémoires sont bonnes, c’est la RCA qui est le seul pays au monde à ne pas introduire la carte de séjour dans son administration. C’est grave car nous vivons aujourd’hui les conséquences de nos actes. Les étrangers vont, viennent et séjournent en Centrafrique comme bon leur semble. Ils construisent des maisons en désordre dans nos villes de provinces. Certains sont même des chefs de villages. Toute porte à croire que les étrangers en RCA sont des Centrafricains. Quel désordre ?

Il est temps que les cadres du ministère de la Sécurité Publique s’investissent à fond pour que les cartes de séjour soient délivrés aux étrangers qui sont en Centrafrique. Pour ce faire les chefs des quartiers et villages doivent recenser tous les étrangers qui sont dans leur zone de juridiction. En agissant ainsi, nous aurons un regard sur ces ressortissants des pays et aucun d’eux ne se permettra le luxe de fouler aux pieds les lois et règlements de la RCA. En outre, cette délivrance de la carte de séjour renflouera la caisse de l’Etat. Si rien n’est fait dans ce sens, alors tous les étrangers se considéreront comme des Centrafricains et nous gouverneront sur la terre de nos aïeux. A bon entendeur, salut !

 

Denis LOUGOUSSOU-NGOUVENDA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×