15 MILLIARDS DE FRANCS CFA DE LA BANQUE MONDIALE...

Mardi 27 juin 2017 : 10H08

15 MILLIARDS DE FRANCS CFA DE LA BANQUE MONDIALE POUR FINANCER LE PROCESSUS DDRR EN RCA

 

La Banque Mondiale (BM) est l’un des bailleurs de fonds, l’un des partenaires au développement incontestable de la RCA, car intervenant dans divers domaines de la vie active nationale, depuis fort longtemps. Que ça soit en période de paix ou en période de guerre et post-conflictuelle. La BM est toujours aux côtés du peuple centrafricain. Qui nous dira le contraire ?

C’est ainsi que la BM vient d’octroyer à la RCA, 15 milliards de francs CFA pour financer le processus Désarmement, Démobilisation, Réinsertion et Rapatriement (DDRR) des groupes armés. C’était le jeudi 22 juin 2017 que le ministre centrafricain du Plan, de l’Economie et de la Coopération, et le représentant de la BM en RCA, ont paraphé le document y relatif.

C’est pour autant dire que les choses sérieuses se pointent déjà à l’horizon, bien avant, la tenue de la sixième réunion du Comité Consultatif et de Suivi (CCS) du DDRR. Probablement, au cours de cette réunion du CCS du DDRR, son projet pilote va être au centre des débats et va prendre effectivement forme. A travers ledit projet, il est recommandé à chaque groupe armé de faire parvenir au CCS les noms de leurs quarante (40) combattants pour leur DDR. C’était lors de sa quatrième réunion qu’une telle recommandation a été faite aux quatorze (14) groupes armés.

Alors que les autorités du pays et ses bailleurs de fonds se battent pour que le processus du DDRR réussisse, en mobilisant de ressources financières adéquates, les ennemis de la paix et du peuple centrafricain continuent de tuer nos compatriotes civils de l’arrière-pays, d’incendier des maisons et villages entiers et de commettre des exactions de tout genre. Mais pour gagner quoi par la suite ? Il y a « un temps pour faire la guerre et un temps pour faire la paix », n’est-ce pas ?

Le Petit YEKOA

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire