02 VEHICULES EN PROVENANCE DU TCHAD...

Mardi 19 Juin 2018 : 10H05

02 VEHICULES EN PROVENANCE DU TCHAD ARRIVENT A BAMBARI POUR SOUTENIR LES ELEMENTS DE L’UPC

Ali darass 3Des informations qui nous parviennent font état de ce que « deux véhicules en provenance du Tchad, bourrés de mercenaires tchadiens, sont arrivés à Bambari pour soutenir les éléments de l’Union pour la Paix en Centrafrique (UPC) ». Et ce, après des affrontements meurtriers qui ont opposé les hommes du « général » Ali Darassa aux forces de sécurité intérieures et la force spéciale portugaise déployée dans cette ville du pays. Autant dire que le président Idriss Deby Itno n’a pas encore fini d’enfoncer le clou au peuple centrafricain.

Tant que Deby restera  au pouvoir et que la frontière entre la République Centrafricaine et le Tchad demeurera  toujours poreuse, les centrafricains ne respireront pas un nouvel air. Depuis 2002 à ce jour, tous les malheurs des Centrafricains viennent du Tchad. Deby est depuis toujours la « Marionnette »  des présidents Français qui se sont succédé à la tête de la magistrature suprême de l’Etat afin de détruire les régimes de ces homologues africains.

Le 24 mars 2013, des mercenaires Tchadiens ont profité de la prise du pouvoir par l’ex-coalition Séléka pour s’installer dans les régions minières et diamantifères du pays. Depuis lors, c’est l’exploitation illicite de l’or, diamant, ivoire…, sur fond de tueries, de massacres, de pillages, de viols, d’incendies de champs et villages entiers. Les butins de guerre, lors de la prise du pouvoir de Bangui en 2013, ont pris la direction du Tchad et du Soudan. Deby est parfaitement au courant de la situation mais il n’a jamais dit un seul mot sur les biens des centrafricains pillés par les mercenaires Tchadiens. Quand ces biens seront restitués ?

Des mercenaires tchadiens, soudanais, nigériens sont aujourd’hui en possession de tous les documents administratifs  qui fondent l’état civil d’un citoyen centrafricain : passeport, carte nationale d’identité, permis de conduire, et que savons-nous encore. Ce qui leur permet le luxe d’aller intenter partout dans la sous-région des coups d’Etat. Et quand ils sont arrêtés, c’est toujours l’image des Centrafricains qui est ternie.

Les Centrafricains avaient raison de dire que l’armée Tchadienne au sein de la MISCA est persona non grata en RCA. En réalité, les soldats  tchadiens de la MISCA étaient des loups déployés sur le territoire centrafricain pour dévorer les Centrafricains. S’ils étaient restés dans le pays de feu Barthelemy Boganda pour quelques mois,  nous osons croire que la RCA va disparaitre de la carte du monde.

Les Centrafricains savent dorénavant avec quel pays ils peuvent coopérer pour avancer. C’est l’exemple du Rwanda, du Cameroun, de l’Angola, de l’Afrique du Sud, du Royaume du Maroc, du Burkina-Faso, de la Chine, des Etats-Unis, de la Russie et tant d’autres pays qui ne cessent de voler au secours de la RCA pour essuyer les larmes des Centrafricains et calmer leurs souffrances, contrairement à la France et au Tchad qui nous enfoncent le clou à travers la manipulation des groupes armés.

Nous attendons de voir un peu plus clair dans les enquêtes de la  CPS et la CPI, quant à la responsabilité du président Idriss Deby Itno dans les crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis sur le territoire de la RCA depuis 2002 à ce jour. C’est vraiment trop !

 

 

Amedé NGUETE

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire